Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

Il y a 31 ans, un « Wind of Change » soufflait le mur de Berlin

Il y a 31 ans, un « Wind of Change » soufflait le mur de Berlin, © picture alliance/blickwinkel

06.11.2020 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne en ce vendredi 6 novembre.

Il y a 31 ans, un « Wind of Change  » soufflait le mur de Berlin

La chanson des Scorpions est restée le symbole d’une époque. Il y a 31 ans, le 9 novembre 1989, la révolution pacifique en RDA achevait d’ébranler la dictature socialiste en faisant tomber le mur de Berlin. Vingt-huit douloureuses années de séparation prenaient fin entre les deux parties de la ville, et moins d’un an plus tard, le 3 octobre 1990, il n’y avait plus qu’une seule Allemagne. « Maintenant doit grandir ensemble ce qui est fait pour vivre ensemble », dira l’ancien chancelier Willy Brandt, artisan du rapprochement avec l’Est vingt ans plus tôt.

Terrorisme islamiste : ces attentats nous visent tous, selon Steffen Seibert

Samuel Paty, Nice, Vienne, mais aussi Dresde et Kaboul : « Chacun de ces attentats est un attentat contre nous tous », a déclaré cette semaine le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, lors d’un point de presse. Le terrorisme islamiste est « une menace globale ». Il vise « notre mode de vie libre et ouvert, dans la diversité et le respect mutuel ». Il est « notre ennemi commun », a-t-il ajouté en citant les termes de la chancelière Angela Merkel.

La Bundeswehr renforce son soutien à la lutte contre la Covid-19

L’armée allemande va déployer un millier de soldats supplémentaires pour aider les autorités de santé à lutter contre le coronavirus. Cela portera l’effectif engagé à 16.000 soldats d’ici à la fin du mois, selon le lieutenant-général Martin Schelleis, inspecteur des forces armées. Les membres de la Bundeswehr sont déjà présents dans 255 autorités de santé sur 375, ainsi que dans certaines maisons de retraite et EHPAD. Ils aident par exemple au traçage des cas contact. L’armée allemande est également préparée à fournir un soutien logistique à une campagne nationale de vaccination, assure le lieutenant-général Schelleis.

Coronavirus : plus de liaisons Thalys avec l’Allemagne à partir de samedi

Le consortium ferroviaire européen est contraint par la crise sanitaire à réduire son offre au minimum, a annoncé son directeur général, Bertrand Gosselin. À partir de samedi, les trains Thalys n’assureront plus aucune liaison avec l’Allemagne. Ne seront maintenues que deux liaisons quotidiennes entre Paris et Bruxelles et une liaison quotidienne entre Paris et Amsterdam. Plus d'informations

Plan de relance : la banque KfW voit doubler son volume de crédits

La banque publique allemande KfW (établissement de crédit pour la reconstruction) a octroyé sur les neuf premiers mois de l’année un volume record d’aides aux entreprises  : 109,1 milliards d’euros, ce qui représente une hausse de 104 % par rapport à 2019. Pour les seules entreprises allemandes, la demande de financement a même presque triplé (+184 %) face à la crise du coronavirus. Sur les 90.000 requêtes reçues au 30 septembre, 97 % émanaient de petites et moyennes entreprises (PME), relate la KfW. Et 99 % portaient sur un montant inférieur à trois millions d’euros. Les demandes de crédit pour la rénovation énergétique des bâtiments ont, par ailleurs, plus que doublé (+124 %). À l’heure actuelle, 45,6 milliards d’euros de crédits ont été accordés. Ces chiffres « reflètent l’immense tour de force réalisé par les autorités politiques et par le secteur bancaire allemand pour soutenir les entreprises face aux conséquences de la pandémie », souligne Günther Bräunig, P.D.G. du groupe bancaire KfW. « Cela donne confiance. À condition toutefois que l’ensemble de la société respecte les mesures décidées. » Plus d'informations

Noël : les achats en ligne ont le vent en poupe

Bonne nouvelle : selon la Fédération allemande du commerce (HDE), le secteur devrait voir augmenter son chiffre d’affaires en novembre et décembre de 1,2 % par rapport à 2019. La mauvaise nouvelle est que 44 % des Allemands comptent effectuer davantage d’achats en ligne. Selon la HDE, l’e-commence devrait ainsi voir son chiffre d’affaires progresser de 19 % durant la période des fêtes. Les magasins de meubles, de bricolage et d’alimentation devraient également tirer leur épingle du jeu. En revanche, les commerces de centre-ville, en particulier les boutiques de vêtements, les parfumeries et les magasins de jouets, peinent à attirer les clients. Ils « ont certes le droit de rester ouverts mais les responsables politiques incitent les clients à rester chez eux », commente Stefan Genth, directeur de la HDE. Or, certains de ces commerces (librairies, bijoutiers-joaillers, magasins de jouets) réalisent jusqu’à 1/5e de leur chiffre d’affaires à cette époque de l’année. « Beaucoup ne pourront pas survivre », déplore M. Genth. Plus d'informations

Le gouvernement accélère le développement de l’école « à plein temps »

Ce sera sans doute l’un des bénéfices de la crise sanitaire en Allemagne : elle va permettre à davantage d’élèves du primaire d’aller à l’école l’après-midi (et pas seulement le matin). Le gouvernement fédéral a décidé cette semaine en Conseil des ministres de mettre sur la table 1,5 milliard d’euros supplémentaires, soit 3,5 milliards d’euros au total. À l’heure actuelle, environ un écolier allemand sur deux fréquente l’école « à plein temps ». Mais les besoins sont bien supérieurs à l’offre. Un « droit à l’école à plein temps » entrera en vigueur en 2025. Plus d'informations

Un jeu en ligne pour éveiller les jeunes aux matières scientifiques

Les poissons ont-ils soif ? Peut-on partager équitablement un gâteau grâce à un algorithme ? D’où vient le crépitement des feux de camp ? Le nouveau jeu en ligne « SuperMINT » propose de résoudre 160 énigmes. Lancé par le ministère allemand de l’Éducation et de la Recherche, il vise à éveiller la curiosité des 10-16 ans pour les disciplines scientifiques (désignées en allemand par l’acronyme « MINT » – mathématiques, informatique, sciences naturelles, technologies, ndlr). Le jeu, disponible gratuitement, a été développé avec le concours de l’Alliance pour l’éducation aux MINT à la maison. Il fait partie d’un large éventail de programmes contribuant à assurer la continuité pédagogique pendant la crise sanitaire.

Achats de précaution : les Allemands plus raisonnables qu’au printemps

Les Allemands ont-ils vraiment mis en réserve des monticules de pâtes, des montagnes de papier toilette et des Everest de désinfectants à la veille du « reconfinement » partiel ? L’Office fédéral des statistiques (destatis) a voulu démêler le vrai du faux à l’heure où la solidarité de tous est plus que jamais de mise. Son constat : les achats de papier toilette ont plus que doublé (+ 139 %) durant la semaine du 19 au 24 octobre par rapport à la moyenne de la période d’avant la crise (août 2019-janvier 2020). Et ils ont encore augmenté de 84 % la semaine suivante. Même tendance pour le sucre (+63 %), la levure (+74 %), la farine (+101 %) et les désinfectants (+104 %). Ces chiffres restent toutefois éloignés des débits vertigineux observés au printemps. A la veille du premier « confinement », les ventes de désinfectant avaient tutoyé des sommets, atteignant parfois un débit huit fois supérieur à la normale. « Il est possible que les appels répétés des responsables politiques et du patronat » assurant qu’il n’existait aucun risque de pénurie et dissuadant les achats de précaution « ait été suivis d’effet », avancent les statisticiens. Plus d'informations

Berlin : un mur de photos pour le 100e anniversaire de Helmut Newton

L’illustre photographe Helmut Neustädter, plus connu sous son nom d’artiste Helmut Newton, aurait célébré cette année son 100e anniversaire. Sa ville natale de Berlin lui rend hommage en présentant une sélection de ses œuvres sur un mur de 85 mètres de long situé dans le quartier de Kreuzberg, ainsi que sur 250 panneaux lumineux répartis dans toute la capitale allemande. Né le 31 octobre 1920 dans une famille juive, Helmut Neustädter s’est réfugié en Australie en 1938 pour échapper au nazisme. Il a également vécu à Paris, à Monaco et à Los Angeles, tout en conservant un profond attachement à la ville de Berlin. En 2003, un an avant sa mort, il a légué son œuvre à la Fondation du patrimoine culturel de Prusse. Ses photos sont exposées entre autres au Musée de la photographie de Berlin. Le mur restera visible jusqu’au 8 novembre. Outre des prises de vue éclectiques, pour certaines réalisées dès les années 1950 pour le magazine de mode « Vogue », il met à l’honneur des citations de l’artiste. Soucieux de ne pas créer de polémique, les organisateurs n’ont toutefois pas souhaité présenter dans l’espace public ses célèbres photos de nus.

Spectaculaire découverte archéologique à Mayence

La semaine dernière, des archéologues ont mis au jour des vestiges romains sur un chantier de construction à Mayence (Rhénanie-Palatinat). Leur découverte la plus spectaculaire : une statue représentant selon toute probabilité une Vénus juchée sur une tête de veau, datant approximativement du Ier ou du IIe siècle apr. J.-C. « Il s’agit d’une statue de grande qualité. Le modelage du corps et les drapés sont admirables », a indiqué Marion Witteyer, qui pilote la Direction archéologique du land de Rhénanie-Palatinat. « Nous n’avions encore rien découvert de tel à Mayence. » En revanche, une sculpture comparable aurait été mise au jour à Cologne, selon la chercheuse. Des archéologues sont en train d’examiner la statue sous toutes les coutures. L’excavation, qui a duré pas moins de 22 semaines, a également révélé des vestiges d’habitats en pierre et en bois datant de l’empire d’Auguste (de 63 av. J.-C. à 14 apr. J.-C.).

Rédaction : A.L./ M.F.

 

Retour en haut de page