Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

Le vol Air France AF1235 était, dimanche, le tout dernier vol opéré au départ de l'aéroport de Berlin-Tegel

Le vol Air France AF1235 était, dimanche, le tout dernier vol opéré au départ de l'aéroport de Berlin-Tegel, © picture alliance/SULUPRESS.DE

10.11.2020 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne en ce mardi 10 novembre 2020.

Tegel, c’est fini

Une semaine après l’inauguration du nouvel aéroport Willy Brandt Berlin-Brandebourg (BER), l’aéroport de Berlin-Tegel (TXL) a définitivement fermé ses portes dimanche 8 novembre. Première compagnie commerciale à s’y être posée en 1960, Air France a eu le privilège d’y faire décoller à 15 heures le tout dernier avion : un A320-200 F–GKXP à destination de Paris-Charles-de-Gaulle. Piloté par Christophe Ruch, l’appareil a eu droit au salut des camions de pompiers et à un ballet d’hélicoptères de la police allemande. « Tegel a tout vu, des débuts de l’aviation aux voyages aériens de masse« , a souligné Engelbert Lütke Daldrup, P.D.G du gestionnaire des aéroports berlinois Flughafen Berlin Brandenburg (FBB).  »Pendant des décennies, cette icône architecturale a été la porte d’entrée sur le monde pour les Berlinois. […] Il ne pouvait pas y avoir d’adieu plus approprié pour Tegel qu’un vol Air France ».

82 ans après, la nuit des pogroms reste un « pressant avertissement »

Des milliers de juifs assassinés et déportés, leurs magasins et appartements pillés, les synagogues incendiées : la nuit des pogroms du 9 au 10 novembre 1938 est restée dans les mémoires comme l’une des pires exactions de l’histoire. À l’heure où l’Allemagne connaît un regain d’antisémitisme, le président allemand, Frank-Walter Steinmeier, y voit « un pressant avertissement pour nous aujourd’hui ». La Nuit de cristal n’a « pas marqué le début de la persécution des juifs », a-t-il mis en garde aujourd’hui dans un message vidéo aux côtés de ses homologues israélien, Reuven Rivlin, et autrichien, Alexander Van der Bellen. Cette « flambée de violence ignoble » a « fait suite à des années de discriminations, d’intimidations et de manifestations d’hostilité » à l’égard des juifs. Elle était « annonciatrice des crimes inconcevables de la Shoah ». Plus d'informations

Coronavirus : la crise pèse sur le moral des Allemands

Angoisse, dépression, insomnie : la crise sanitaire et les restrictions mises en place pour endiguer la pandémie affectent le moral des Allemands, révèle un sondage Forsa réalisé début octobre à la demande du gouvernement allemand. Près de 70 % des personnes interrogées craignent de voir un proche contracter le coronavirus, et 55 % sont inquiètes pour leur avenir. Les restrictions sociales et la peur de tomber malade affectent également une grande partie des sondés. 15 % redoutent un déclassement économique, et un salarié en télétravail sur dix affirme avoir du mal à séparer vie de famille et vie professionnelle. De manière générale, la crise éprouve davantage les femmes que les hommes. Une étude de l’Institut central pour la santé psychique de Mannheim révèle en outre que les jeunes et les personnes âgées supportent plus mal que la moyenne les restrictions sociales. Heureusement, la crise a suscité une vague de solidarité en Allemagne, souligne le directeur de l’institut, Andreas Meyer-Lindenberg. « Cela nous a aidés à nous en sortir relativement bien jusqu’à présent. » Cependant, les risques augmentent à mesure que la situation s’éternise. Aussi le gouvernement allemand a-t-il lancé avec le concours de professionnels une « initiative pour la santé psychique ». Il s’agit de sensibiliser les Allemands à ces risques et de les encourager à chercher le dialogue. Les fédérations de psychologues maintiennent leurs recommandations : communiquer avec les proches, structurer la journée (notamment si l’on travaille depuis chez soi), conserver une activité physique et des horaires réguliers. Et, surtout, ne pas hésiter à solliciter un professionnel si l’on se sent en détresse.

Le projet de « droit au télétravail » va-t-il être enterré ?

Présentée début octobre, l’idée du ministre allemand du Travail, Hubertus Heil, d’instaurer en Allemagne un « droit au travail mobile », ne séduit pas dans la majorité. Les groupes parlementaires des Unions chrétiennes (CDU/CSU) au Bundestag rejettent le projet de loi du ministre social-démocrate (SPD). De son côté, le président de l’Agence fédérale pour l’emploi (BA), Detlev Scheele, préfèrerait laisser aux partenaires sociaux le soin de régler la question. Il juge que la mesure ne mérite pas de mener une « guerre culturelle ». Ce mardi, Hubertus Heil s’est néanmoins dit ouvert à la discussion. Il espère toujours que son projet ne sera pas enterré. Le texte prévoit d’accorder un droit de 24 jours de travail mobile par an aux salariés à temps plein dont le poste s’y prête sans gêner la bonne marche de l’entreprise.

L’Allemagne adopte le Nutri-Score français

Les producteurs alimentaires peuvent désormais utiliser le système d’étiquetage français Nutri-Score en Allemagne. Son entrée en vigueur « constitue l’aboutissement d’un de nos grands projets », a déclaré Julia Klöckner, la ministre allemande de l’Alimentation. L’objectif : favoriser le choix de produits sains afin de prévenir les maladies cardiovasculaires, l’obésité et le diabète. Cet étiquetage très visible propose un dégradé de couleurs (du vert au rouge) et une notation (de A à E) permettant aux consommateurs de reconnaître d’un simple coup d’œil si un produit est équilibré, et de le comparer avec d’autres. Le Nutri-Score combine grâce à une formule mathématique des informations sur les apports à favoriser (fibres, protéines, fruits, légumes…) et ceux à limiter (énergie, acides gras saturés, sucres, sels…). Les produits classés « vert » (pain de mie complet, boissons lactées peu sucrées…) peuvent être consommés régulièrement. Les aliments étiquetés « rouge » (pâtes à tartiner, gâteaux, sodas, aliments transformés…) devraient constituer l’exception plutôt que la règle. Il existe entre les deux des déclinaisons de jaune et d’orange. Ce système, introduit en 2017 en France, a été adopté par d’autres pays européens dont la Belgique et l’Espagne.

Un message militaire allemand vieux de 110 ans retrouvé en Alsace

Découverte insolite en Alsace : un message militaire allemand, vraisemblablement perdu par un pigeon voyageur en 1910, a été retrouvé par un couple de promeneurs dans un champ d’Ingersheim, dans le Haut-Rhin. « En quarante ans, je n’ai jamais vu ça », s’enthousiasme Dominique Jardy, le conservateur du Mémorial du Linge d’Orbey. Le rouleau de papier est en excellent état : il était encore protégé par sa capsule d’aluminium. Rédigé dans une calligraphie proche du gothique, il évoquerait des manœuvres de l’infanterie prussienne sur le versant alsacien du massif des Vosges, à une époque où la région était allemande, précise M. Jardy. Le petit papier a sans doute échappé à son messager peu après son envol. Il devrait être exposé au musée du Linge, auprès d’un mannequin représentant un officier appartenant au même régiment d’infanterie que son auteur.

Deux œuvres allemandes dans la course pour le Prix du cinéma européen

Le drame sentimental « Ondine », signé Christian Petzold, et l’adaptation du roman d’Alfred Döblin « Berlin Alexanderplatz » par Burhan Qurbani sont nominés dans la catégorie du meilleur film, a fait savoir aujourd’hui l’Académie européenne du cinéma. Les actrices allemandes Paula Beer (« Ondine ») et Nina Hoss (« My little Sister ») sont dans la course pour remporter le prix de la meilleure actrice européenne en 2020. Et le film « Berlin Alexanderplatz » concourt aussi dans la catégorie du meilleur scénario. Verdict du 8 au 12 décembre via Internet. Plus d'informations

Archéologie : le quartier juif de Cologne classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO ?

La ville de Cologne et le groupement de communes de Rhénanie (Landschaftsverband Rheinland) souhaitent faire inscrire l’ancien quartier juif de l’ancienne cité médiévale sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Ils viennent de voter une motion en ce sens. Les ruines de cet ensemble architectural, composé d’un hôpital, d’une boulangerie, d’une synagogue et d’une maison de la danse, ont été mises au jour lors de fouilles récentes, menées à partir de 2007 au pied de l’hôtel de ville de Cologne. Les archéologues y ont trouvé plusieurs objets précieux parmi lesquels une boucle d’oreille du XIe siècle en forme de demi-lune, ornée de pierres précieuses. Un musée est en cours de construction. Il doit ouvrir ses portes en 2024.

Rédaction : A.L. / M.F.

 

Retour en haut de page