Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

Scan une momie égyptienne dans le cadre du « German Mummy Project »

Scan une momie égyptienne dans le cadre du « German Mummy Project », © dpa

13.11.2020 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne en ce vendredi 13 novembre 2020.

Des chercheurs percent les secrets de momies découvertes en 1615

Une équipe internationale de chercheurs associant notamment le German Mummy Project, à Mannheim, vient de publier la première étude complète de trois momies remarquables de l’Egypte ancienne provenant de la nécropole de Saqqara. Les chercheurs sont parvenus à scanner les sarcophages par tomodensitométrie et à reconstituer des images en très haute définition de l’intérieur. Leurs travaux révèlent les planches sur lesquelles les momies reposent, les linceuls, les bijoux précieux, des monnaies et des médaillons. L’étude a aussi permis d’en savoir plus sur la conservation, les techniques de momification, le sexe, la taille, l’âge du décès et la santé de ces Egyptiens de l’Antiquité. Découvertes en 1615, les trois momies furent les premières momies avec portraits connues en Europe. Deux d’entre elles font partie des Collections nationales d’art de Dresde, la troisième appartient au Musée égyptien du Caire. L’étude, publiée dans Plos One, une revue spécialisée en ligne, associe des chercheurs du German Mummy Project officiant dans les Musées Reiss-Engelhorn de Mannheim, les Collections nationales d’art de Dresde,l’Institut de recherche sur les momies Eurac Research à Bozen et le Groupe égypto-américain Horus Study.

Les 27 se penchent sur leur coopération dans la lutte contre le terrorisme

Après les récents attentats islamistes en France, en Autriche et en Allemagne, les 27 ministres européens de l’Intérieur se réunissent ce vendredi par visioconférence pour examiner l’avenir de leur coopération dans la lutte contre le terrorisme. En début de semaine, la chancelière Angela Merkel, le président Emmanuel Macron et le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, ont réclamé lors d’un mini-sommet que l’Union européenne (UE) combatte le terrorisme islamiste avec détermination. Ce sont des attentats « contre notre société libérale, contre notre manière de vivre », a souligné Angela Merkel.

Journée de deuil national en Allemagne ce dimanche

Dimanche, à l’occasion de la journée de deuil national (Volkstrauertag), le président fédéral Frank-Walter Steinmeier prononcera au Reichstag un hommage aux victimes des guerres et de la tyrannie. La cérémonie, organisée par le Service pour l’entretien des sépultures militaires allemandes, se tiendra dans la salle plénière du Bundestag. Le Volkstrauertag permet de réaffirmer chaque année la responsabilité historique de l’Allemagne et son engagement en faveur de la paix. Cette « journée du souvenir » honore non seulement les victimes des guerres mondiales, mais aussi celles des dictatures, du terrorisme et des conflits armés qui, aujourd’hui comme hier, coûtent la vie à des hommes, des femmes et des enfants de tous les peuples. La famille royale britannique, représentée par le Prince Charles et son épouse Camilla, participera à la cérémonie pour la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, il y a 75 ans. Le prince héritier reviendra sur le rôle des Alliés dans la Libération de la dictature nazie, la reconstruction et l’unification de l’Allemagne. À l’issue de l’hommage au Reichstag, une gerbe sera déposée au mémorial berlinois de la Neue Wache.

Premiers pas vers une Union européenne de la santé

La présidence allemande du Conseil des ministres de l’Union européenne (UE) et la Commission européenne ont annoncé mercredi, lors d’une conférence virtuelle, leur volonté de coopérer pour créer un espace européen sécurisé des données de santé. Il aura pour objectif d’améliorer les soins, la recherche et l’élaboration des politiques de santé.

« Les citoyens de l’UE doivent pouvoir exercer un contrôle sur leurs données de santé, avoir confiance dans la transparence de leur traitement […] et être en mesure de partager leurs données sur une base volontaire. C’est pourquoi nous devons mettre en place un cadre transnational », a souligné le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn. « Les données relatives à la santé sont essentielles pour les soins de » et « pour lutter contre les menaces sanitaires transfrontières comme la pandémie de Covid-19 ».

Un premier pas concret sera lancé en 2021. L’objectif de l’UE est de disposer d’une infrastructure interopérable d’accès aux données d’ici à 2025. Elle facilitera l’analyse transfrontière et sécurisée des informationsde santé. Le projet s’inscrit dans le cadre plus large de la construction d’une Union de la santé, lancé par la Commission européenne. Plus d'informations

Berlin encourage l’éducation politique des jeunes

Le gouvernement allemand veut développer l’éducation politique des enfants et des adolescents, et les encourager à s’impliquer dans le débat démocratique. Il s’appuie sur un rapport indépendant qui lui a été remis cette semaine. Les auteurs proposent un tour d’horizon inédit de l’éducation politique de la jeune génération et analysent les défis auxquels la démocratie est actuellement confrontée (mondialisation, numérique, vieillissement démographique, populisme) en intégrant la perspective des jeunes.

« Nous devons davantage associer la jeunesse aux décisions », plaide la ministre allemande de la Jeunesse, Franziska Giffey, d’autant plus qu’elle respecte les mesures de lutte contre le coronavirus qui la touchent pourtant très directement. Son « éducation politique est plus que jamais un pilier de la démocratie en ces temps troublés. Elle constitue un facteur important pour immuniser les gens contre les discours de haine et les idéologies conspirationnistes. »

Le gouvernement souhaite aboutir à une « participation sans restriction » des jeunes à la vie de la cité. Il encourage les jeunes à se former par des expériences transnationales, et veut également promouvoir l’éducation et l’esprit critique dans le rapport aux médias en ligne. Plus d'informations

Former des imams en Allemagne pour lutter contre la radicalisation

Le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer, a souligné cette semaine l’importance de former des imams en Allemagne et en langue allemande, notamment pour lutter contre la radicalisation. Le sujet était à l’ordre du jour de la Conférence allemande sur l’islam, qui s’est déroulée cette semaine par visioconférence. « Il importe plus que jamais, face à la crise, que nous soyons solidaires, par-delàles différences religieuses », a déclaré M. Seehofer. « C’est pourquoi nous promouvons un islam enraciné dans notre société, qui partage les valeurs de la Loi fondamentale et respecte la façon de vivre qui prévaut dans ce pays. » Une pratique de l’islam moins dépendante d’imams formés à l’étranger (notamment en Turquie). Le gouvernement allemand accompagne deux projets en ce sens, l’un piloté par l’Université d’Osnabrück (Basse-Saxe), l’autre par la DITIB, la principale organisation musulmane d’Allemagne. Plus d'informations

Plus d’un Allemand sur cinq vit seul

Cette période de restriction des contacts sociaux les touche au premier chef. En Allemagne, en 2019, 17,6 millions de personnes vivaient seules, soit plus d’une personne sur cinq, selon l’Office fédéral des statistiques (destatis). Elles étaient pour la plupart célibataires (8,9 millions), veuves (4,2 millions) ou divorcées (3,3 millions). Près d’une sur deux (42 %) résidait dans une ville de plus de 100 000 habitants. Une sur trois (32 %) vivait toutefois dans une commune de moins de 20 000 habitants. Ces foyers solos sont désormais les plus nombreux, devant ceux comptant deux membres (13,8 millions), alors que les foyers de cinq personnes et plus sont devenus rares (0,4 % des ménages). Ils ne constituent toutefois pas une catégorie homogène. Plus du tiers des hommes seuls (38 %) ont entre 20 et 39 ans, alors que 34 % des femmes vivant seules ont entre 60 et 79 ans. Plus d'informations

Une première théâtrale sur Internet

En Allemagne aussi, le monde du théâtre s’adapte aux contraintes imposées par le coronavirus. Fermé au moins jusqu’à la fin du mois, le Deutsches Theater de Berlin proposera en ligne la première de son spectacle « La montagne magique », adapté du roman de Thomas Mann et mis en scène par Sebastian Hartmann, le 20 novembre prochain. Un format inédit pour une première ! « La représentation se déroulera sur la grande scène du théâtre, avec plusieurs caméras, mais sans public », a fait savoir l’institution. L’offre en ligne sera dans un premier temps gratuite. Le théâtre espère pouvoir reprendre les représentations en présentiel à la mi-décembre.

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page