Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

L'actrice allemande Paula Beer a remporté le Prix du cinéma européen pour son rôle dans le drame Ondine de Christian Petzold

70. Berlinale, Preisverleihung: Schauspielerin Paula Beer., © picture alliance/dpa/dpa-Zentralbild | Britta Pedersen

15.12.2020 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne en ce mardi 15 décembre 2020.

L’Allemande Paula Beer sacrée meilleure actrice européenne de l’année

Elle avait remporté l’Ours d’argent de la meilleure interprète féminine de la Berlinale 2020. À tout juste 25 ans, la comédienne allemande Paula Beer vient d’être désignée meilleure actrice européenne de l’année lors de la remise du Prix du cinéma européen. Elle est récompensée pour son interprétation du rôle-titre du drame sentimental « Ondine » de Christian Petzold. Le réalisateur allemand y porte à l’écran le célèbre mythe romantique, transposé au présent. Déjà connue pour ses rôles dans la série télévisée « Bad Banks », repérée dans le film «  Frantz » de François Ozon et dans « Transit » du même Christian Petzold, Paula Beer s’est glissée avec doigté dans la peau de cette figure de nymphe baignée de mystère. « C’est extraordinaire ! », a-t-elle réagi en ligne à l’annonce du prix. Le jury a également récompensé la compositrice allemande Dascha Dauenhauer pour la musique du film «  Berlin Alexanderplatz ». 

UE : une installation lumineuse à l’Opéra Garnier pour la fin de la présidence allemande

« Tous ensemble pour relancer l’Europe » : ce mardi, pour marquer la fin prochaine de la présidence allemande du Conseil des ministres de l’Union européenne, l’ambassade d’Allemagne en France organise une installation lumineuse (cartographie vidéo 3D) sur les façades de l’Opéra Garnier. Un moment plein d’émotions pour rappeler l’histoire de l’Europe, son héritage culturel, la diversité de ses Etats membres et la force d’entraînement du tandem franco-allemand. Le raffinement des effets lumineux devait s’y marier à des extraits de célèbres opéras de compositeurs européens. Un dialogue subtil devait s’établir entre la lumière et l’architecture du bâtiment et s’accorder à l’idée d’« unité dans la diversité » qui est au fondement de l’union des 27 Etats membres.

Le Bundestag adopte le budget pour 2021

C’est le deuxième budget fédéral adopté depuis le début de la crise du coronavirus. Le Bundestag a adopté vendredi à une large majorité la loi de Finances pour 2021. Le texte prévoit un large recours à l’endettement (179,82 milliards d’euros) pour financer les aides aux entreprises et aux ménages, ainsi que pour compenser le manque à gagner fiscal dû à la baisse de l’activité. Près de 39,5 milliards d’euros seront versés aux entreprises pour passer le cap de la crise. Les ménages verront les allocations familiales revalorisées et, pour 90 % d’entre eux, la taxe de solidarité avec les nouveaux länder supprimée. C’est l’une des plus ambitieuses baisses d’impôt de la décennie écoulée. Des investissements importants sont, par ailleurs, prévus dans les travaux de voirie, le rail ou le développement des modes de garde d’enfant. Enfin, un fonds d’avenir de dix milliards d’euros est créé pour les soutenir les start-up innovantes. Le ministre fédéral des Finances, Olaf Scholz, a appelé les Allemands à avoir confiance dans la capacité du pays à relever le défi de la crise sanitaire. Celle-ci devrait encore « durer un certain temps », a-t-il dit. Mais l’Allemagne est un pays « assez fort pour surmonter une telle épreuve ».

3,5 milliards d’euros par semaine

C’est ce que le reconfinement pourrait coûter à l’économie allemande, selon l’Institut de recherche sur le marché de l'emploi et les professions (IAB), à Nuremberg. Cela représente un 4/10e du produit intérieur brut (PIB), selon l’économiste Enzo Weber. Le chercheur se veut toutefois rassurant quant à l’impact du reconfinement sur l’emploi. Le marché du travail allemand est robuste, argue-t-il. Ce sont surtout les emplois saisonniers (notamment les mini-jobs) qui devraient pâtir de la crise sanitaire. Le chômage partiel devrait aussi fortement augmenter. Il sera toutefois essentiel que les embauches reprennent rapidement à l’issue du confinement, ajoute M. Weber.

Les bonnes résolutions des Allemands pour 2021

80 % des Allemands placent le retour à la vie normale après la crise sanitaire en tête de leurs attentes pour 2021, selon un sondage de la chaîne de stations-service HER. Mais malgré le contexte troublé, ils sont nombreux à prendre de bonnes résolutions pour l’année à venir. 65 % veulent réduire leur niveau de stress, 64 % passer davantage de temps avec leur famille et leurs amis, 63 % adopter un comportement plus respectueux de l’environnement et du climat, 60 % bouger plus et faire du sport, révèle un sondage des caisses d’assurance de santé DAK. Toutes les générations n’ont toutefois pas les mêmes ambitions. Les jeunes se préoccupent prioritairement de l’environnement (73 %), tout comme les plus de 60 ans (59 %). Mais les 33-44 ans veulent surtout être plus attentifs au temps passé avec leurs proches (74 %), et les 45-59 ans à l’excès de stress (70 %).

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page