Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

La téléconférence de Noël a la cote : 68 % des Allemands veulent souhaiter un Joyeux Noël à leurs proches par Skype, Zoom ou un autre Facetime

La téléconférence de Noël a la cote : 68 % des Allemands veulent souhaiter un Joyeux Noël à leurs proches par Skype, Zoom ou un autre FaceTime, © Zoonar.com/Robert Kneschke

18.12.2020 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne en ce vendredi 18 décembre 2020.

Les appels vidéo par Internet ont la cote pour célébrer Noël

À l’heure où les contacts sont limités, 68 % des Allemands comptent sur les appels en ligne via Skype, Zoom ou Facetime pour souhaiter un joyeux Noël à leurs proches. L’engouement pour ce nouveau type de communication atteint même 82 % chez les 16-19 ans, révèle un sondage de la Fédération allemande du secteur des télécommunications, Bitkom. « Un appel vidéo ne permet certes pas les embrassades, mais il offre beaucoup plus de proximité qu’un appel téléphonique classique », souligne Sebastian Klöβ. De plus, la pandémie a familiarisé les plus âgés avec ce type d’échanges. « Mais il reste à faire preuve d’imagination pour transformer la connexion en véritable fête de Noël », ajoute cet expert. Selon le sondage, l’appel téléphonique classique reste le support le plus répandu pour transmettre ses vœux (96 % des sondés), devant les appels vidéo, les cartes de vœux envoyées par la Poste (57 %) et les mails et SMS (57 %). Plus d'informations

Conjoncture : l’institut Ifo revoit ses prévisions à la baisse

L’institut d’analyse économique de Munich table sur une récession de 5,1 % en 2020. Elle serait suivie d’une croissance de 4,2 % en 2021 et de 2,5 % en 2022. Des prévisions révisées à la baisse en raison du coup de frein provoqué par le reconfinement au 4e trimestre 2020. Selon Timo Wollmershäuser, la production de biens et de services ne devrait pas retrouver son niveau d’avant la crise avant la fin 2021. Tous les secteurs ne sont toutefois pas logés à la même enseigne. L’hôtellerie-restauration est à l’arrêt. Mais dans l’industrie, les carnets de commandes se remplissent. Les investissements et les exportations devraient donc continuer à augmenter au 4e trimestre, tandis que les ménages réduisent leurs dépenses. L’Ifo s’attend, par ailleurs, à une haussede 434 000 du nombre moyen de demandeurs d’emploi en 2020, conséquence du recours massif à l’activité partielle. Mais le marché du travail allemand demeure robuste. Le taux de chômage devrait passer de 5 % en 2019 à 5,9 % en 2020 et 2021, avant de refluer à 5,5 % en 2022. Plus d'informations

L’État allemand entre au capital d’Hensoldt

Le gouvernement a approuvé cette semaine en Conseil des ministres une prise de participation de 25,1 % au capital de l’entreprise, spécialisée dans l’électronique militaire et de défense. Cela lui permettra d’influer sur les décisions stratégiques de cette société dont les activités, notamment dans le domaine des capteurs, touchent aux intérêts essentiels de l’Allemagne. « Le gouvernement fédéral acquiert ainsi un savoir-faire national, et laisse ouverte la possibilité de façonner activement la coopération industrielle avec ses partenaires européens dans les technologies sensibles de pointe », précise Berlin. 

Berlin durcit la loi sur la responsabilité des auditeurs

Tirant les leçons du scandale Wirecard, le gouvernement allemand a adopté cette semaine un projet de loi sur l'audit et le contrôle financier. Il renforce la responsabilité pénale des auditeurs et accroît les compétences de l'Autorité fédérale de supervision financière (BaFin). L’objectif est de rétablir la confiance sur les marchés financiers allemands et de la garantir de manière durable. Le projet doit être approuvé par le Bundestag et entrer en vigueur au 1er juillet 2021. Plus d'informations

Vers une meilleure protection des salariés dans la filière viande

Le Bundestag a adopté cette semaine à une très large majorité une loi qui accroît la protection des salariés de la filière viande. Le texte interdit le travail intérimaire et les contrats de services afin d’empêcher le recours, fréquent, à de la main-d’œuvre est-européenne à bas coût via des sous-traitants, le dumping salarial et l’hébergement dans des dortoirs. Il prévoit également la saisie électronique du temps de travail afin d’empêcher la fraude et l’exploitation des salariés. Plus d'informations

Les salaires conventionnels en hausse malgré la pandémie

Malgré l’impact de la crise sanitaire sur l’économie, les salariés d’entreprises soumises à des conventions collectives ont vu leur rémunération progresser de 2 % en moyenne cette année, selon la Fondation Hans Böckler. Il s’agit de la plus faible augmentation depuis 2010, mais elle témoigne de la contribution que la politique tarifaire peut apporter à la stabilisation des rémunérations en période de crise. De plus, avec une inflation de 0,6 %, les travailleurs peuvent se féliciter d’une augmentation de leur salaire réel de 1,4 %. Plus d'informations

Les jeunes de plus en plus dépendants à l’Internet

Une étude du Centre fédéral pour l’information sanitaire alerte sur la dépendance croissante des adolescents et des jeunes adultes aux médias numériques. La proportion de jeunes ayant un rapport « problématique » à Internet (incapacité à s’arrêter, symptômes de manque, etc.) a grimpé de près de dix points en cinq ans chez les 12-17 ans (de 21,7 % à 30,4 %). Elle a également augmenté de près de huit points chez les 18-25 ans (de 15,2 % à 23 %). L’année dernière, les premiers passaient en moyenne 22,8 heures par semaine sur Internet ou devant des jeux vidéo et les seconds 23,6 heures, sans compter le temps passé en ligne pour les études ou le travail. Ces chiffres ont probablement encore augmenté depuis le début de la pandémie. « La dépendance aux médias et à Internet constitue en quelque sorte la drogue de l’avenir », s’inquiète la déléguée du gouvernement allemand aux drogues, Daniela Ludwig, qui a lancé une campagne d’information à destination des familles sur le bon usage d’Internet. Plus d'informations

Des médailles pour le football allemand

L’attaquant du Bayern Munich Robert Lewandowski a été élu hier meilleur joueur de l’année par la FIFA. Le buteur polonais a remporté le prestigieux trophée The Best devant le Portugais Christiano Ronaldo et l’Argentin Lionel Messi. L’Allemand Manuel Neuer, gardien du Bayern Munich et de l’équipe nationale allemande, est élu meilleur gardien de l’année. Il avait déjà été sacré quatre fois par la FIFA entre 2013 et 2016. Enfin, l’entraîneur allemand du club de Liverpool, Jürgen Klopp, est couronné meilleur entraîneur de l’année.

Cologne réinvente le feu d’artifice du Nouvel An

La pandémie de coronavirus stimule la créativité. En lieu et place du traditionnel feu d’artifice du Nouvel An, la ville de Cologne invite ses habitants à allumer et à éteindre tous ensemble la lumière de leurs logements pendant cinq minutes au 31 décembre à minuit. Elle veut ainsi créer « le plus grand feu d’artifice du monde ». Son message : « La lumière s’allume, l’année s’éteint ».

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page