Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

Le ministre de l'Economie, Peter Altmaier, a présenté le rapport économique annuel du gouvernement allemand. Berlin table sur une croissance de 3% en 2021.

Le ministre de l'Economie, Peter Altmaier, a présenté le rapport économique annuel du gouvernement allemand. Berlin table sur une croissance de 3% en 2021., © (c) picture alliance/dpa | Kay Nietfeld

29.01.2021 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne en ce vendredi 29 janvier 2021.

Berlin attend 3% de croissance en 2021

Après une récession de 5% en 2020, le gouvernement allemand table pour 2021 sur une croissance de 3%, selon son rapport économique annuel. Une prévision en baisse par rapport à celle de l’automne dernier (4,4%) : Berlin a entretemps intégré à son analyse les effets du reconfinement (en vigueur au moins jusqu’au 15 février). Mais le gouvernement s’attend par la suite à un redémarrage de l’économie, accompagné d’une stagnation du chômage et du nombre d’actifs. L’évolution de la situation sanitaire sera toutefois déterminante. Le rapport dresse, par ailleurs, un bilan positif du large éventail de mesures déployées pour soutenir l’économie (plans de relance allemand et européen, activité partielle, soutien à l’investissement dans le numérique, l’environnement et la recherche, etc.). L’économie allemande ne devrait toutefois pas retrouver son niveau antérieur à la crise avant le milieu de l’année 2022, estime-t-il. Plus d'informations

Covid-19 : une lueur d’espoir à l’horizon

Le taux d’incidence cumulé sur sept jours pour 100.000 habitants (94,4 ce vendredi) vient de repasser en Allemagne sous la barre de 100. C’est une première depuis fin octobre, selon l’Institut Robert Koch. L’indice a fondu de moitié depuis le pic enregistré le 22 décembre (197,6). De fait, le nombre de contaminations diminue. L’Allemagne a déploré ces dernières 24 heures 14.022 nouveaux cas et 839 décès (sur un total de 55.752). Le confinement (récemment prolongé jusqu’au 15 février) vise à faire redescendre le taux d’incidence sous la barre des 50 nouveaux cas cumulés sur sept jours pour 100.000 habitants. C’est, selon les autorités, le seuil à partir duquel la circulation du virus peut être tracée et maîtrisée.

La peine maximale pour l’assassin de Walter Lübke

Après 45 jours de procès, le tribunal régional supérieur (Oberlandesgericht) de Francfort/M. a condamné à la réclusion criminelle à perpétuité Stephan E., l’assassin du préfet du district de Cassel, Walter Lübke. Au vu de la gravité des faits, motivés par la xénophobie et l’extrémisme de droite, il a également retenu les circonstances aggravantes, rendant improbable une libération anticipée au bout de 15 ans. Stephan E. avait reconnu avoir assassiné le responsable politique à son domicile le 2 juin 2019, tout en en livrant plusieurs versions différentes. Il a fait appel de sa condamnation.

Le coût de la vie augmente

Les prix à la consommation ont augmenté, en Allemagne, de 1% par rapport à janvier 2020, selon les premières estimations de l’Office fédéral des statistiques. Une inflation plus forte que prévu qui s’expliquerait notamment par la fin de la baisse provisoire de la TVA, mise en place au second semestre dans le cadre du plan de relance allemand. Les prix ont, en tout cas, davantage grimpé que prévu (0,8% au lieu de 0,7% attendus) entre décembre et janvier. Les prix des denrées alimentaires ont augmenté plus vite que la moyenne (+2,2% sur un an).

 

Erfurt veut faire inscrire au Patrimoine de l’UNESCO les vestiges de sa communauté juive

Le land de Thuringe vient de déposer auprès de l’UNESCO, à Paris, une demande d’inscription des vestiges de la communauté juive d’Erfurt au Patrimoine mondial de l’humanité. La communauté juive, attestée dès le XIe siècle à Erfurt, est intimement liée à l’histoire de la ville. Elle a connu des périodes fastes d’harmonie avec la population chrétienne et des tragédies, comme au lendemain de la peste de 1348, entre le milieu du XVe et le XIXe siècles et sous la dictature nazie. La candidature devrait être examinée d’ici à la fin mars. La décision de l’UNESCO est attendue en 2022. Les villes allemandes de Mayence, Spire et Worms  (toutes trois en Rhénanie-Palatinat) ont déposé l’an dernier des candidatures similaires pour faire inscrire leurs vestiges juifs au Patrimoine de l’UNESCO. Décisions attendues en 2021.

A Dresde, un tableau retrouve ses propriétaires juifs

Les Collections nationales de Dresde (SKD) viennent de rendre le tableau « Portrait d’une Dame comme Pomona »de Nicolas de Largillières (XVIe-XVIIe s.) aux descendants d’un collectionneur d’art parisien, ses propriétaires légitimes. L’œuvre avait été acquise en 1928 par le banquier juif d’origine francfortoise et amateur d’art avisé Jules Strauss, avant d’être spoliée par les nazis sous l’Occupation. Après un passage par Berlin, elle avait rejoint Dresde en 1959. Puis elle avait été intégrée à la prestigieuse galerie des Maîtres anciens.

Cologne accueille une exposition sur la résistance à la colonisation

Le musée Rautenstrauch-Joest de Cologne accueille jusqu’au 11 juillet une exposition intitulée « Résiste ! L’art de la résistance ». Elle retrace 500 années de résistance à la colonisation dans l’hémisphère sud et leurs conséquences jusqu’à nos jours à travers les productions d’une quarantaine d’artistes contemporains. Leurs œuvres disent la rébellion, la guerre, la violence. Elles racontent aussi la survie. Le musée ne pouvant ouvrir ses portes actuellement en raison du confinement, un film de 90 minutes est en accès libre sur le site du musée à partir de ce vendredi. Plus d'informations

La Semaine Mozart à portée de clic

La Semaine Mozart de Salzbourg 2021 s’est ouverte mercredi 27 janvier, date anniversaire de la naissance du compositeur, dans une version réduite et exclusivement numérique en raison de la pandémie. Le ténorRolando Villazón, intendant du festival, a toutefois promis un programme original et de grande qualité. Le clou de l’événement était l’interprétation, lors de l’inauguration, d’un morceau inédit par le pianiste Seong-Jin Cho. Cet Allegro en ré majeur d’une durée de 94 secondes a probablement été composé par Mozart lors de son troisième voyage en Italie, effectué à l’âge de 17 ans. Plus d'informations

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page