Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

La Franco-Allemande Isabelle Joschke a bouclé mercredi le Vendée Globe, hors course. Elle avait dû abandonner début janvier suite à une grave avarie, mais elle n'a rien perdu de sa détermination

La Franco-Allemande Isabelle Joschke a bouclé mercredi le Vendée Globe, hors course. Elle avait dû abandonner début janvier suite à une grave avarie, mais elle n'a rien perdu de sa détermination, © Vincent Curutchet / Alea

26.02.2021 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne en ce vendredi 26 février 2021.

La Franco-allemande Isabelle Joschke boucle son tour du monde

Contrainte à l’abandon sur le Vendée Globe après une grave avarie qui l’avait contrainte à une escale de dix jours à Salvador de Bahia (Brésil) à la mi-janvier, la navigatrice franco-allemande Isabelle Joschke est arrivée mercredi hors course aux Sables d’Olonne. Elle a ainsi bouclé son tour du monde en 107 jours, après avoir réalisé un excellent début de course et avoir été régulièrement dans les dix premiers jusqu’au large de l’Argentine. Accueillie avec les honneurs lors de sa remontée du chenal, elle a marqué cette 9e édition du Vendée Globe par sa détermination. « Cette arrivée, c’est une victoire, chaque cap a été une victoire ! » a-t-elle déclaré en posant le pied à Terre.

L’Union européenne avance de manière concertée face à la pandémie

A l’heure où les chiffres de contamination restent élevés dans de nombreux pays et où la multiplication des variants incitent les autorités à la prudence quant à l’assouplissement des restrictions sanitaires, les dirigeants des 27 Etats membres de l’Union européenne se sont concertés jeudi sur la stratégie à suivre, notamment en matière de vaccins.

La chancelière Angela Merkel a appelé à mettre en place la logistique nécessaire à la vaccination dans les prochaines semaines, après les lenteurs observées au début de la campagne. La Commission européenne va mettre en place une task force sous la direction du Commissaire Thierry Breton. L’objectif est de « créer les capacités de production le long de l’ensemble de la chaîne logistique, autant que possible au sein de l’UE. » Au cours des prochains mois, la Commission développera, par ailleurs, un modèle institutionnel pour créer un « incubateur HERA », projet visant à réunir les chercheurs, l’industrie et les autorités en vue de pouvoir réagir rapidement aux nouveaux défis liés à la pandémie.

Attachés à faire face ensemble à la pandémie, les 27 ont également discuté des restrictions de voyages et des contrôles aux frontières mis en place par certains pays pour limiter la propagation des variants. « J’ai expliqué au nom de l’Allemagne que nous nous voyons contraints, et nous ne sommes pas les seuls, à mettre en place certaines restrictions lorsque l’incidence est trop élevée ou lorsqu’il s’agit de régions où circulent les variants », a exposé Angela Merkel. Mais tout est mis en œuvre pour permettre la circulation des marchandises et le passage des travailleurs transfrontaliers sur la base de tests, a-t-elle ajouté.

Les 27 ont également abordé la question du certificat de vaccination. « Il y a accord sur le fait que nous en avons besoin », a rapporté Angela Merkel. La chancelière s’attend à ce que les Etats membres développent ces certificats numériques et à ce que la Commission européenne crée les conditions techniques à cet effet d’ici à trois mois. Les certificats émis dans les différents pays européens seraient compatibles entre eux. Etant donné le faible nombre de personnes vaccinées, il y a toutefois consensus sur le fait qu’ils ne peuvent pas jouer un rôle dès maintenant, mais qu’il faut s’y préparer. Un tel certificat ne sera toutefois pas la seule manière d’être autorisé à voyager, a ajouté la chancelière. Les tests pourront aussi y contribuer. Plus d'informations

Vaccination contre le Covid-19 : Berlin met en place un task force

Les ministères allemands de la Santé, des Finances et de l’Economie viennent de mettre en place une task force pour coordonner la production et la distribution des vaccins contre le Covid-19. L’objectif de garantir la livraison du nombre de doses nécessaires pour vacciner tous les citoyens souhaitant recevoir l’injection. Il s’agit aussi de pouvoir réagir rapidement auprès des fabricants en cas de pénurie. Trois objectifs ont été fixés : soutenir les processus de production pour assurer la vaccination de tous les citoyens volontaires, soutenir la mise en place d’une structure industrielle de production et sécuriser le site de recherche et de production allemand à l’échelle européenne.

Covid-19 : assouplir les restrictions sanitaires ?

Les restrictions sont en vigueur au moins jusqu’au 7 mars en Allemagne. Mais le débat sur le déconfinement a commencé. Les contaminations sont en forte baisse (taux d’incidence : 61,7 au 25 février), mais les autorités restent prudentes car elles redoutent une « troisième vague » liée à la présence des variants. Cette semaine, l’Institut de veille sanitaire Robert Koch (RKI) aprésenté un « guide pratique » en vue du déconfinement. Il prévoit des assouplissements échelonnés en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

Quatre paliers sont proposés en fonction de quatre critères : le taux d’incidence sur 7 jours pour 100 000 habitants, la proportion de patients atteints du Covid-19 dans les services de soins intensifs, l’incidence sur 7 jours de personnes hospitalisées chez les plus de 60 ans et la proportion de cas contacts ayant pu être tracés.

Avec un taux d’incidence supérieur à 50 et un taux d’occupation des lits de soins intensifs supérieur à 12 %, le RKI recommande la limitation des contacts à la famille et la fermeture des espaces clos, des magasins non essentiels et des écoles, avec poursuite de l’enseignement à distance. Entre 35 et 50, et avec une occupation des lits de soins intensifs de 5 à 12 %, les réunions en intérieur seraient limitées à dix personnes. Des ouvertures prudentes, avec des concepts d’hygiène stricts, seraient possibles pour les lieux de culture et les magasins, mais les locaux resteraient fermés. Entre 10 et 35, les réunions ne seraient plus limitées qu’à 50 personnes en intérieur et qu’à 500 personnes à l’extérieur. Enfin, avec un taux d’incidence inférieur à dix, les rassemblements seraient autorisés jusqu’à cent personnes à l’intérieur et jusqu’à mille personnes en extérieur.

Berlin veut prolonger le mandat de la Bundeswehr en Afghanistan

Le gouvernement allemand a approuvé en Conseil des ministres la prolongation du mandat de la Bundeswehr en Afghanistan dans le cadre de la mission de l’OTAN « Resolute Support  ». Jusqu’à 1 300 soldats allemands pourront être déployés jusqu’au 31 janvier 2022, sous réserve d’un vote favorable au Bundestag. Ils ont pour mission de former, de conseiller et de soutenir les forces de sécurité afghanes, notamment dans le nord du Pays.

L’Afghanistan demeure, malgré des améliorations, dans une situation instable du point de vue de la sécurité, justifie Berlin. Les négociations de paix entre le gouvernement de Kaboul et les talibans demeurent un processus extrêmement fragile. Elles se déroulent dans un climat toujours marqué par un niveau élevé de violence.

Dans ce contexte, les conditions d’un retrait total et responsable de la Bundeswehr ne sont pas réunies à l’heure actuelle, estime le gouvernement allemand. Le soutien de la communauté internationale demeure nécessaire pour faire progresser le processus de paix. La présence militaire internationale est un facteur important pour les négociations. Le maintien de la présence américaine en Afghanistan conditionne toutefois, aux yeux de Berlin, le choix de cette stratégie. Plus d'informations en français

Des signaux encourageants pour la conjoncture

Selon les derniers chiffres de l’Office fédéral des statistiques, l’économie allemande a moins souffert du confinement que prévu. Elle a enregistré au quatrième trimestre 2020 une croissance plus forte qu’attendu (0,3 % au lieu de 0,1 %), et partant une récession légèrement moindre qu’annoncé sur l’ensemble de l’année (4,9 % au lieu de 5 %). Le déficit pour les caisses de l’État, des länder, des communes et des assurances sociales en 2020 a donc été également revu à la baisse (139,6 milliards d’euros au lieu de 158,2 milliards). Et les premiers signaux pour 2021 sont encourageants. Une enquête des Chambres de commerce et d’industrie allemandes (DIHK) révèle que 37 % des entreprises industrielles s’attendent à une hausse de leur chiffre d’affaires au cours des douze prochains mois. 23 % s’attendent à un recul. La proportion d’entreprises qui jugent leur situation actuelle satisfaisante est remontée de 23 % à 31 % depuis l’automne.

La santé de la forêt allemande se dégrade

Sécheresses à répétition, tempêtes, parasites : les événements climatiques des deux dernières années ont profondément affecté les forêts allemandes, constate un rapport du ministère allemand de l’Alimentation et de l’Agriculture. Seuls 21 % des arbres présentent encore une cime intacte. C’est le chiffre le plus faible depuis le début des relevés en 1984. 37 % des arbres, toutes espèces confondues, montrent une défoliation importante (plus de 25 %) et 42 % atteignent le seuil d’alerte (perte de 11 % à 25 % des feuilles). Le nombre d’arbres morts est également en hausse. Les zones au couvert forestier le plus dégradé sont les forêts anciennes, de plus de 60 ans. Un tiers du territoire allemand (11,4 millions d’hectares) est recouvert de forêts. Elles sont principalement constituées de conifères (épicéas 25 %, pins 23 %) et de feuillus (hêtres 16 %, chênes 11 %). Plus d'informations

Un recruteur de Daech en Allemagne condamné à plus de 10 ans de prison

Abdulaziz Abdullah A., connu sous le nom d’« Abu Walaa », a été condamné mercredi à dix ans et demi de prison par la cour d’appel de Celle (Basse-Saxe) pour appartenance à une organisation terroriste étrangère, complicité de préparation à un acte de violence aggravé menaçant la sûreté de l’État, et financement du terrorisme. Cet Irakien de 37 ans était considéré avec son organisation « Deutscher Islamkreis Hildesheim » comme le principal recruteur de Daech en Allemagne entre 2014 et 2017. En détention depuis novembre 2016, il était accusé avec trois complices d’avoir radicalisé de jeunes islamistes en Allemagne, et de les avoir aidés à rejoindre les rangs de l’organisation terroriste en Syrie et en Irak.

Décès du poète et traducteur Philippe Jaccottet

« L'effacement soit ma façon de resplendir », écrivait-il en 1957. Ecrivain de l’éphémère, de l’incertitude et de la fragilité, le poète suisse Philippe Jaccottet est décédé mercredi à l’âge de 95 ans. Au-delà de son œuvre de création, éditée dans l’édition de La Pléiade depuis 2014 et couronnée par de nombreux prix, il était un traducteur reconnu et apprécié. On lui doit notamment la traduction en français de nombreuses œuvres de la littérature germanophone, de Rilke à Hölderlin en passant par Goethe, Thomas Mann et Musil.

Rédaction : A.L.

 

Retour en haut de page