Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

C'est parti pour la première partie de la Berlinale !

C'est parti pour la première partie de la Berlinale !, © picture alliance/dpa/dpa-Zentralbild | Soeren Stache

02.03.2021 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en ce mardi 2 mars 2021.

Berlinale : un premier épisode en ligne !

Coronavirus oblige, le Festival international du film de Berlin se déroule cette année en deux épisodes. Le premier, un festival en ligne destiné aux seuls journalistes et professionnels, a débuté hier. Plus de 80 longs-métrages et 25 courts-métrages sont à l’affiche dans les différentes sections du festival, de « Génération » à « Panorama ». Quinze films concourent, par ailleurs, pour les Ours d’or et d’argent. Parmi eux se trouvent quatre films allemands (« Nebenan » de Daniel Brühl, « Fabian oder der Gang der Hunde  » de Dominik Graf, « Ich bin dein Mensch  » de Maria Schrader et « Herr Bachmann und seine Klasse » de Maria Speth) et deux films français (« Petite Maman » de Céline Sciamma et « Albatros » de Xavier Beauvois). Verdict le 5 mars. Les trophées ne seront cependant décernés qu’au mois de juin, lors du deuxième épisode de cette Berlinale 2021. Le public sera alors convié à un grand festival de cinéma, pour partie organisé en plein air. Plus d’informations sur notre site en français et sur le site de la Berlinale en anglais et allemand

Le marché du travail allemand résiste au confinement

Malgré le confinement, le nombre de demandeurs d’emploi est resté stable (+4.000 en données brutes) au mois de février, selon l’Agence fédérale pour l’emploi (BA). Il s’élevait à 2,905 millions. Cela correspond à un taux de chômage stable de 6,3 %. On doit principalement cette bonne nouvelle au recours à l’activité partielle. 2,39 millions de personnes étaient inscrites dans le dispositif au mois de décembre, selon la BA. Le chiffre est cependant très inférieur à ce qu’il était lors du premier confinement (6 millions de salariés concernés en avril 2020). « Ces chiffres me rendent prudemment optimiste et me laissent espérer que le marché du travail restera stable dans les mois à venir », a commenté le ministre fédéral du Travail et des Affaires sociales, Hubertus Heil. Sur un an, le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 509.000 en Allemagne, et le nombre d’actifs rémunérés (44,39 millions en janvier 2021) s’est réduit de 739.000. Plus d'informations

Le SPD présente son programme électoral

Un Etat social plus généreux, une lutte renforcée contre la pauvreté des enfants, une fiscalité plus lourde pour les plus aisés et un engagement accru en faveur du climat : la direction du Parti social-démocrate allemand (SPD) a présenté son programme électoral en vue des élections législatives du 26 septembre prochain. Parmi les mesures phares proposées : le remplacement de l’allocation « Hartz IV » par une allocation citoyenne plus généreuse et dépourvue de sanctions pour les chômeurs de longue durée et les bas revenus, la hausse du salaire minimum à au moins 12 € de l’heure, le rehaussement du taux marginal d’imposition sur le revenu de 42 % à 45 % pour les plus hauts revenus ou encore l’accélération du développement de l’énergie solaire. Le programme sera soumis à un congrès du parti le 9 mai prochain. Il sera porté dans sa version finale par Olaf Scholz. L’actuel ministre des Finances et vice-chancelier a été désigné comme tête de liste du parti.

Un programme de cinq millions d’euros pour renforcer la sécurité des musées

Après les vols spectaculaires au Musée Bode de Berlin et au Musée de la Voûte verte de Dresde, la ministre allemande déléguée à la Culture, Monika Grütters, a débloqué une enveloppe de cinq millions d’euros pour renforcer la sécurité des collections. « Des trésors artistiques d’une valeur matérielle et immatérielle inestimables reposent dans nos musées. Ils participent à l’identité culturelle de notre pays », a-t-elle souligné. Or, les mesures de sécurité existantes sont souvent insuffisantes face à l’évolution de la menace à laquelle ils sont exposés. Les cambrioleurs sont des professionnels chevronnés qui n’hésitent pas user de violence et qui emploient des techniques de haut vol. L’Etat se déclare prêt à prendre en charge 50 % des travaux à réaliser. Les grands musées, archives et salles d’exposition concernés ont jusqu’au 31 mars pour déposer leur demande.

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page