Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

Selon l’Institut Robert Koch (RKI) de veille sanitaire, 95% des résidents d’EHPAD en Allemagne avaient reçu au moins la première injection du vaccin contre le Covid-19 au 23 mars.

Selon l’Institut Robert Koch (RKI) de veille sanitaire, 95% des résidents d’EHPAD en Allemagne avaient reçu au moins la première injection du vaccin contre le Covid-19 au 23 mars., © picture alliance/dpa | Nicolas Armer

26.03.2021 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en ce vendredi 26 mars 2021.

95% des résidents d’EHPAD vaccinés

Selon l’Institut Robert Koch (RKI) de veille sanitaire, 95% des résidents d’EHPAD en Allemagne avaient reçu au moins la première injection du vaccin contre la Covid-19 au 23 mars, et 73% les deux injections. Chez les plus de 80 ans, le taux de vaccination oscille entre 50% et 73% pour la première injection, et entre 22% et 39% pour la seconde. Plus de douze millions de personnes en Allemagne ont reçu la première dose de vaccin, et 3,7 millions la seconde. Plus d'informations

Angela Merkel appelle à la cohésion face à la pandémie

La chancelière Angela Merkel a souligné hier, dans une déclaration gouvernementale au Bundestag, l’importance de la solidarité nationale et européenne pour lutter contre la pandémie. Elle a appelé ses concitoyens à utiliser la possibilité de se faire tester pour enrayer sa progression. Elle a aussi réaffirmé que la campagne vaccinale allait s’accélérer, et souhaité que l’Europe améliore son indépendance en augmentant sa capacité à produire des doses. « Nous sommes actuellement dans la troisième vague, avec une croissance exponentielle », a-t-elle constaté. L’épidémie ne s’attaque plus seulement en priorité aux personnes âgées, mais également à des gens plus jeunes de 50, 60 ou 70 ans. Mais « nous vaincrons ce virus ». Et, même si « la situation est difficile aujourd’hui », il yaura d’ici à quelques mois de la lumière au bout du tunnel. Angela Merkel a ensuite participé à une réunion avec les autres chefs d’Etat et de gouvernement européens. L’Europe entend notamment mieux contrôler les exportations de vaccins. Plus d'informations

La Sarre, premier land allemand à se déconfiner

Le gouvernement régional de la Sarre a annoncé hier son intention de mettre fin aux restrictions sanitaires strictes après le week-end de Pâques. Le land affiche un taux d’incidence modéré, il possède une bonne infrastructure de dépistage et un taux de vaccination relativement élevé qui permettent cet assouplissement, ont justifié les autorités. De plus, l’acceptation des mesures sanitaires les plus strictes atteint ses limites au sein de la population, a souligné le ministre-président sarrois, Tobias Hans. Dans le cadre de ce « projet-pilote », la Sarre pourrait ainsi voir rouvrir ses théâtres, cinémas, salles de fitness ou terrasses de restaurants à partir du 6 avril. La mesure suscite toutefois des critiques en Allemagne.

Afghanistan : le Bundestag approuve la prolongation du mandat de la Bundeswehr

Les députés allemands ont voté jeudi la prolongation du mandat de l’armée allemande dans le cadre de la mission de l’OTAN « Soutien déterminé » en Afghanistan. Ils l’ont approuvée par 432 voix contre 176. 21 députés se sont abstenus. Le texte autorise le déploiement d’un contingent de 1.300 soldats jusqu’au 31 janvier 2022. Plus d'informations

Budget : le frein à l’endettement à nouveau suspendu en 2022

Le gouvernement allemand a adopté cette semaine les indicateurs de référence de sa future loi de finances pour 2022, ainsi qu’un budget additionnel de 50 milliards d’euros pour 2021. Pandémie oblige, l’année 2022 devrait rester une année exceptionnelle sur le plan budgétaire. Le frein à l’endettement, inscrit dans la Constitution, devrait être suspendu pour la troisième année consécutive. Le ministre des Finances, Olaf Scholz, prévoit pour l’an prochain 81,5 milliards de dépenses supplémentaires pour soutenir l’économie face à la pandémie. Au total, cela représentera un effort de plus de 450 milliards d’euros sur trois ans. L’Allemagne est dans une situation financière suffisamment bonne pour être en mesure de faire ce qui est nécessaire, justifie M. Scholz. Le taux d’endettement allemand ne devrait pas grimper au-delà de 70% du produit intérieur brut (PIB) en 2020 et de 75% en 2021. En 2010, après la crise financière, il avait atteint plus de 82%. Plus d’informations ici et là.

Le chômage devrait baisser cette année en Allemagne

Selon une étude de l'Institut de recherche sur le marché du travail et la formation professionnelle (IAB), le nombre de demandeurs d’emploi devrait diminuer de 110.000 en 2021 en Allemagne. Il devrait refluer à 2,59 millions en moyenne, contre 2,70 millions en 2020 et 2,27 millions en 2019.

L’institut de recherche, qui fait partie de l’Agence fédérale pour l’emploi, souligne la solidité dont le marché du travail a fait preuve lors du deuxième confinement. « La crise du coronavirus a été un coup violent mais cela aurait pu être pire », analysent les auteurs de l’étude. « Un effondrement de grande ampleur a pu être évité ». La reprise économique devrait accélérer l’embellie, une fois le cap passé.

Toutefois, les experts s’attendent à une évolution très différente selon les secteurs d’activité. Dans le commerce, les transports, l’hôtellerie-restauration, très affectés par la pandémie, il faut s’attendre à 30.000 suppressions d’emplois salariés, écrivent-ils. 90.000 emplois devraient également disparaître dans l’industrie manufacturière. Mais 190.000 devraient être créés dans les services publics, l’éducation et la santé, ainsi que 30.000 autresdans la construction. Plus d'informations

Le patronat soulagé de l’annulation des cinq jours de confinement à Pâques

De l’automobile au commerce de détail, en passant par la chimie et l’artisanat, les fédérations patronales allemandes ont exprimé leur soulagement après le retrait des deux jours supplémentaires de « repos » annoncés par l’Etat fédéral et les länder pour lutter contre la pandémie autour du week-end de Pâques. La chancelière Angela Merkel avait annoncé ce retrait mercredi au vu des incertitudes réglementaires entourant la mesure (paiement des salaires, compensation des heures non travaillées, etc.), et qui ne pouvaient pas être résolues en si peu de temps. Endossant la responsabilité de ce revirement, elle s’est excusée devant ses concitoyens pour l’inquiétude créée. « Il faut reconnaître ses erreurs et les corriger », a-t-elle déclaré. Le vice-chancelier, Olaf Scholz, et plusieurs ministres-présidents ont estimé que ce retrait était une décision collective de l’Etat fédéral et des länder. La décision d’instituer ce repos en vue de lutter contre l’évolution « exponentielle » de la pandémie avait été prise lors d’une réunion entre la chancelière et les ministres-présidents des 16 länder.

L’Etat fédéral soutient la production cinématographique

Le gouvernement allemand vient de débloquer une nouvelle enveloppe de 19 millions  d’euros pour soutenir la production de films et de séries en Allemagne. Son soutien s’élève ainsi à 69 millions d’euros, auxquels s’ajoutent 31 millions d’euros versés par les länder, soit plus de 100 millions d’euros au total, a souligné la ministre fédérale déléguée à la Culture, Monika Grütters.

 

Cologne restitue une aquarelle d’Egon Schiele

La ville de Cologne va restituer une aquarelle du peintre autrichien aux héritiers de son propriétaire légitime, un collectionneur d’art juif. L’œuvre, intitulée « KauernderweiblicherAkt  », représente une femme nue accroupie. Elle sera restituée par le Musée Ludwig de Cologne, suivant une recommandation à l’unanimité de la commission consultative mise en place par le gouvernement allemand. Le propriétaire de l’œuvre, Heinrich Rieger, avait été spolié par les nazis, puis déporté et assassiné en 1942. Il avait constitué une vaste collection d’art autour de la modernité viennoise, qui comprenait entre 130 et 150 œuvres d’Egon Schiele.

Décès de la théologienne Uta Ranke-Heinemann

Fille du président allemand Gustav Heinemann, théologienne critique envers l’Eglise et militante pacifiste, Uta Ranke-Heinemann s’est éteinte jeudi à l’âge de 93 ans. Docteure en théologie catholique, elle s’était vu retirer son habilitation à l’enseignement par l’Eglise en 1987, après avoir remis en question le dogme de la naissance virginale de Jésus. Critique envers la morale sexuelle de l’Eglise et le célibat des prêtres, elle était l’autrice de plusieurs livres et apparaît régulièrement dans des débats télévisés. Elle avait été une figure de proue de combats pacifistes, du Vietnam au Cambodge en passant par l’URSS.

Décès du peintre Peter Schubert

Célèbre pour ses plafonds, qui ornent notamment la grande Orangerie du château de Charlottenburg à Berlin, le peintre allemand Peter Schubert s’est éteint dimanche dans son atelier berlinois à l’âge de 92 ans. Originaire de Dresde, il avait été l’élève de Willi Baumeister à Stuttgart, de Fernand Léger à Paris et de Hans Uhlmann à Berlin. Ses œuvres décorent l’ambassade d’Allemagne au Vatican, le Théâtre national de la Sarre, à Sarrebruck, la Bundeshaus de Berlin ou encore l’église de Damsdorf, dans le Brandebourg.

 

L’Allemagne à l’honneur au salon « S’expatrier, mode d’emploi »

En route vers l'Allemagne ? Ou peut-être déjà sur place ? Annulé l’an dernier en raison de la crise sanitaire, le salon « S’expatrier, mode d’emploi » se tiendra cette année en version 100% numérique les 31 mars et 1er avril. Il mettra à l’honneur l’Allemagne, le Canada et le Québec. Allemagne Diplomatie sera présente avec une conférence pour tout savoir sur la recherche d’emploi et de stage outre-Rhin. Nous vous donnons rendez-vous mercredi 31 mars à partir de 10h15 ! Plus d'informations

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page