Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

Le plafonnement des loyers à Berlin a été déclaré inconstitutionnel par la Cour constitutionnelle fédérale

Le plafonnement des loyers à Berlin a été déclaré inconstitutionnel par la Cour constitutionnelle fédérale, © picture alliance / Zoonar | totalpics

16.04.2021 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne en ce vendredi 16 avril 2021

Le plafonnement des loyers berlinois retoqué par les juges

La Cour constitutionnelle fédérale a jugé inconstitutionnel l’encadrement instauré il y a un an par la ville-Etat de Berlin pour freiner l’explosion des loyers. Les juges de Karlsruhe ont estimé jeudi que la décision relevait de la compétence de l’Etat fédéral et non de celle des länder. La Fédération des locataires et le Parti social-démocrate (SPD), qui dirige le gouvernement berlinois, ont immédiatement appelé de leurs vœux l’adoption d’une loi fédérale pour freiner la hausse des loyers dans toute l’Allemagne, en particulier dans les grandes villes. Ils demandent le gel des loyers pour les baux en cours et un fort encadrement à la relocation. Des milliers de Berlinois sont également descendus dans les rues hier soir pour demander à l’Etat fédéral de mettre fin à la « folle spirale des loyers ». En mars dernier, un premier bilan réalisé par le groupe immobilier Deutsches Wohnen pour son propre compte avait constaté que l’encadrement des loyers avait réduit les loyers de 4,1 % en moyenne sur un an, et de 6 % à Berlin. De nombreux locataires risquent maintenant de devoir rembourser des arriérés de loyers, même si plusieurs bailleurs institutionnels ont déjà annoncé qu’ils y renonceraient.

La pandémie pèse sur la conjoncture

Les cinq grands instituts allemands d’analyse de la conjoncture (RWI, DIW, Ifo, IfW, IWH) ont fortement réduit leurs prévisions de croissance en raison de l’évolution de la pandémie. Dans leur « diagnostic commun » semestriel, ils tablent sur une hausse du produit intérieur brut (PIB) allemand de 3,7 % cette année, soit un point de moins que ce qu’ils prévoyaient il y a six mois. « Le maintien du confinement devrait avoir entraîné une baisse du PIB de 1,8 % au premier trimestre », arguent-ils. Et « l’évolution de la pandémie restele principal risque » pour les mois à venir, que ce soit à travers des retards de livraison (vaccins, tests) ou l’émergence de variants. Mais les économistes sont optimistes à moyen terme. Ils tablent sur une reprise de l’activité dans le courant de l’été. « Nous nous attendons à une forte Expansion de l’activité économique durant le semestre estival grâce aux assouplissements », écrivent-ils, et à une forte reprise une fois l’épidémie terminée. Selon eux, l’activité économique pourrait reprendre son rythme normal l’année prochaine. La pandémie aura toutefois entraîné une forte hausse de l’endettement de l’Etat. Dans un pays qui voit sa population vieillir et sa croissance potentielle entravée par la démographie, les cinq instituts posent la question d’un report de l’âge de la retraite pour y remédier. Plus d'informations

Etude : une vision incomplète de l’immigration dans les programmes scolaires

Selon une étude du MIDEM (Mercator Forum Migration und Demokratie) de l’Université de Dresde pour la déléguée du gouvernement allemand à l’Intégration, Annette Widmann-Mauz, les programmes scolaires allemands présenteraient une vision trop unilatérale de la migration et de l’intégration. Leur attention se focalise sur des notions de « crise »,  telles que la « fuite » ou la « persécution », analysent les auteurs. A l’inverse, ils abordent très peu des étapes historiques clés telles que l’accueil des « Gastarbeiter » (travailleurs immigrés du sud de l’Europe) dans les années 1950 et 1960 ou l’arrivée des rapatriés de souche allemande venant de l’ancien bloc de l’Est dans les années 1990. Les questions de diversité, d’identité et d’appartenance reçoivent également un traitement insuffisant. « Un quart de la population allemande est issue de l’immigration », souligne Mme Widmann-Mauz. La déléguée souhaite une meilleure prise en considération de cette diversité, vécue comme normale au quotidien. Les auteurs de l’étude ont passé au peigne fin les programmes d’histoire, de géographie et de sciences politiques/ éducation civique du niveau collège dans six länder. Plus d'informations

L’intelligence artificielle pour étudier la littérature

Des chercheurs de plusieurs pays projettent d’utiliser des banques de textes numériques et des méthodes d’analyse assistées par ordinateur pour analyser les œuvres littéraires. Selon le Centre des humanités numériques de l’Université de Trèves (Rhénanie-Palatinat), ils ont développé des méthodes en ce sens pour explorer la tradition littéraire européenne en dépassant les barrières linguistiques. Le projet s’étendra sur quatre ans et est financé à hauteur de cinq millions d’euros par la Commission européenne.

260 films à voir en ligne à l’occasion du festival de cinéma de Brême

Cinéphiles, à vos écrans ! Le 6e Festival de cinéma de Brême propose jusqu’à dimanche un riche programme de près de 260 films à regarder en ligne. 29 d’entre eux sont présentés en avant-première mondiale et 74 diffusés pour la première fois en Allemagne. Plus d'informations

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page