Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

L'ambassade d'Allemagne à Paris affiche « L’Europe au cœur »

L'ambassade d'Allemagne à Paris affiche « L’Europe au cœur », © Ambassade d'Allemagne, Paris

07.05.2021 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en ce vendredi 7 mai 2021

L’ambassade d’Allemagne célèbre la Journée de l’Europe

L’ambassade d’Allemagne célèbre l’Europe. A l’occasion de la Journée de l’Europe, dimanche 9 mai, et pour plusieurs semaines, elle déploie sur sa façade une affiche qui met en avant l’amitié franco-allemande et la solidarité européenne. Son message : « L’Europe au cœur » (photo).

L’Allemagne va viser la neutralité carbone dès 2045

Conséquence d’un récent arrêt de la Cour constitutionnelle fédérale l’enjoignant de relever les ambitions de sa politique climatique au nom des libertés des générations futures, le gouvernement allemand a annoncé cette semaine son intention de viser la neutralité dès 2045, au lieu de 2050. Des mesures supplémentaires vont être très rapidement prises en ce sens, ont annoncé plusieurs responsables. L’Allemagne visera une réduction de ses émissions de CO2 de 65 % en 2030 (au lieu de 55  %) et de 88% à l’horizon 2040 (au lieu de 70 %). Le nouveau projet de loi « est quasiment prêt », a déclaré la ministre allemande de l’Environnement, Svenja Schulze aux côtés du vice-chancelier, Olaf Scholz. Plus d'informations

L’OMS va ouvrir un centre à Berlin

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) va ouvrir à Berlin un vaste centre consacré à la prévention des épidémies. Baptisé « Global Hub for Pandemic and Epidemic Intelligence », il saisira et traitera des données et des résultats de recherche en vue de prévenir et d’empêcher l’émergence de futures épidémies. Cet écosystème de données global constituera un « environnement dont les gouvernements et les responsables du monde entier pourront tirer des connaissances importantes, orientées vers l’action », s’est félicitée la chancelière Angela Merkel. Berlin est un site qui « réunit de nombreux acteurs de la santé et du numérique », tels que l’hôpital de la Charité et l’Institut Robert Koch, a-t-elle ajouté. Plus d'informations

Le numérique au service du soin

Le Bundestag a adopté cette semaine un projet de loi qui promeut l’utilisation des outils numériques dans le domaine de la santé. Cet effort de modernisation des soins inclut l’utilisation d’assistants numériques dans le cadre du traitement habituel des patients (prévention des chutes, entraînement de la mémoire, etc.), l’extension de la téléconsultation et de l’ordonnance numérique ou encore l’accès au dossier médical électronique. Plus d'informations

Crise sanitaire : du soutien pour les enfants et leurs familles

Le gouvernement allemand a adopté cette semaine un plan d’action de deux milliards d’euros pour financer des heures de « rattrapage » pour les enfants et les adolescents dont la scolarité a souffert des conditions imposées par la pandémie. Dès les vacances d’été, ou au plus tard à la rentrée, les élèves auront droit à des cours de soutien, notamment en allemand, en mathématiques et en langues étrangères. Prévues jusqu’à la fin 2022, ces mesures donneront également accès à la pratique sportive en club, à des cours de musique ou à la participation à des camps de vacances. Le gouvernement a adopté simultanément un autre projet de loi qui prévoit la généralisation d’un « droit à l’école à plein temps » à partir de 2026 pour les écoliers du primaire. Plus d'informations

Dépendance aux écrans : les Allemands favorables à une réglementation

Selon le Rapport sur les enfants de l’organisation d’aide à l’enfance Deutsches Kinderhilfswerk, la majorité des Allemands souhaitent des règles pour encadrer l’usage des médias entraînant une dépendance, notamment chez les enfants. 78 % des enfants et des adolescents et 72 % des adultes se prononcent, par exemple, pour la mise en place de limites d’âge. Une proportion comparable souhaite des durées d’utilisation limitées. En revanche, la majorité rejette l’idée d’interdire ce type de médias. 12 % des enfants et des adolescents ont déjà fait l’expérience de la dépendance aux écrans.

Il y a 100 ans naissait Sophie Scholl

Le 9 mai 1921 naissait la résistante allemande Sophie Scholl. Cette courageuse jeune femme fut exécutée à l’âge de 21 ans, en 1943, avec son frère Hans et l’un de leurs compagnons de route, Christian Probst, pour « haute trahison, propagande subversive et démoralisation des forces militaires ». Leur groupe de résistance, « La Rose blanche » (« Die Weiße Rose »), diffusait des tracts hostiles au régime nazi et à la guerre. Surpris en train d’en déposer dans la cour intérieure de leur université, à Munich, Sophie et Hans Scholl furent dénoncés par le concierge. La Gestapo découvrit dans la sacoche de Hans un brouillon de tract rédigé par Christoph Probst, qui sera incarcéré à son tour. Après une demi-journée de procès, les trois jeunes gens furent condamnés à mort, puis exécutés le jour même. « Vive la liberté » auraient été les derniers mots de Hans Scholl.

A Munich, un mémorial des autodafés nazis

Les 6 et 10 mai 1933, le régime nazi organisait à Munich des bûchers de livres prétendument « non allemands » et écrits par des « ennemis du Reich ». Quatre-vingt-huit ans plus tard, la capitale bavaroise se dote d’un monument pour commémorer ces autodafés annonciateurs d’autres tragédies. Imaginé par l’artiste américain Arnold Dreyblatt, il a pour nom « La liste noire ». Il déroule sa forme circulaire de huit mètres de diamètre sur le sol de la Königsplatz. Le trait de la spirale est composé des titres de 300 livres mis au ban par les nazis. Un mémorial des autodafés nazis existe déjà à Berlin depuis une trentaine d’années.

Rédaction : A.L./ M.F.

Retour en haut de page