Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

La Currywurst, victime collatérale de la pandémie ?

La Currywurst, victime collatérale de la pandémie ?, © picture alliance/dpa/dpa-Zentralbild/Jens Büttner

21.05.2021 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en ce vendredi 21 mai 2021

La Currywurst, victime collatérale de la pandémie ?

Décidément, rien ne va plus. À la faveur de la désorganisation liée au coronavirus, les spaghettis à la bolognaise ont sournoisement doublé la Currywurst. Ils sont devenus le plat préféré des Allemands dans les restaurants d’entreprise, mettant brutalement fin à 28 ans d’hégémonie de la saucisse au curry. C’est ce qui ressort d’un classement annuel publié par une entreprise de restauration collective. Parmi les explications avancées : les spaghettis, plus aisés à emballer proprement, auraient profité de l’essor des plats à emporter. Sur la deuxième marche du podium, la Currywurst n’a pas dit son dernier mot. Cette spécialité berlinoise, inventée en 1949 par Herta Heuwer, se vend chaque année à 800 millions d’unités. La compétition s’annonce serrée.

La ministre de la Famille démissionne

La ministre allemande de la Famille, des Personnes âgées et de la Jeunesse, Franziska Giffey, a présenté mercredi sa démission en raison de soupçons de plagiat planant sur sa thèse de doctorat. La ministre fédérale de la Justice, Christine Lambrecht, assurera l’intérim jusqu’aux élections du Bundestag, le 26 septembre. « C’est à grand regret que j’accepte cette décision », a déclaré la chancelière Angela Merkel, qui a remercié Franziska Giffey « de tout cœur » pour sa « collaboration très fructueuse » au sein du gouvernement. La sociale-démocrate maintiendra sa candidature aux élections de la Ville-État de Berlin, prévues pour l’automne. Son parti lui a témoigné son entier soutien. Autrefois maire de l’arrondissement berlinois de Neukölln, Franziska Giffey avait intégré le gouvernement formé par les Unions chrétiennes (CDU/CSU) et le Parti social-démocrate (SPD) en 2018. Elle avait elle-même renoncé à son titre de docteur en 2020 pour mettre fin aux polémiques. Son travail est en cours d’examen à l’Université libre de Berlin, qui doit faire la lumière sur le sujet.

Covid-19 : la vaccination bientôt ouverte à tous en Allemagne

Tous les adultes d’Allemagne pourront se faire vacciner contre la Covid-19 dès le 7 juin 2021. Les restrictions liées à l’âge, aux comorbidités ou à l’activité professionnelle seront levées, a annoncé lundi le ministre fédéral de la Santé, Jens Spahn, à l’issue d’une concertation avec ses homologues des 16 länder. Il sera possible d’obtenir les injections dans un centre de vaccination, dans un cabinet médical ou auprès de la médecine du travail. Selon l’institut Robert Koch (RKI), chargé de la surveillance de la pandémie, la population allemande est déjà vaccinée à près de 39 %, dont 12 % ayant reçu la deuxième injection. Le taux de reproduction du virus (R effectif) s’établit actuellement à 0,82. Le RKI recensait mercredi près de 12.000 nouveaux cas en 24 heures (contre 17.000 la semaine précédente).

L’acte II de la Berlinale en plein air

Après la compétition officielle, qui s’est tenue en ligne au mois de mars, le 71e Festival international du film de Berlin se poursuivra à ciel ouvert – une première liée à la pandémie de coronavirus. Les projections destinées au grand public s’échelonneront du 9 au 20 juin en 16 lieux de la capitale allemande. Le principal espace de projection sera l’Île des musées, où seront présentés les 15 films nominés en mars. Le public pourra découvrir au total 126 productions de 56 pays. Le festival « Summer-Special » sera aussi un projet pilote d’un point de vue sanitaire. Les spectateurs devront obéir à un protocole strict, en présentant un test PCR négatif ou un certificat de vaccination complète. La cérémonie de remise des prix aura lieu le 13 juin. Elle couronnera entre autres le Roumain Radu Jude pour « Bad Luck Banging or Loony Porn », qui a emporté l’Ours d’or du meilleur film.

Études supérieures : cap sur l’Allemagne

Envie de vous inscrire dans une université outre-Rhin ? De suivre l’un des 180 doubles cursus proposés par l’Université franco-allemande ? C’est le moment ! L’Office allemand d’échanges universitaires (DAAD) propose sur son site une pléthore d’informations à ce sujet. Boussole pour vous repérer dans la jungle des cursus, niveau de langue requis, guide pratique, rien n’est laissé au hasard. Lorsque les conditions le permettront, vous pourrez même prendre rendez-vous avec un expert du DAAD à Paris afin d’obtenir des conseils personnalisés. La plupart des universités allemandes acceptent le dépôt des dossiers jusqu’au mois de juin ou juillet. En savoir plus : t1p.de/qmu9

Rédaction : M.F.

Retour en haut de page