Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

Plaisir d'un café pris dans la nouvelle cour Schlüter du Forum Humboldt (château de Berlin), qui vient d'ouvrir ses Portes

Plaisir d'un café pris dans la nouvelle cour Schlüter du Forum Humboldt (château de Berlin), qui vient d'ouvrir ses Portes, © picture alliance/dpa | Bernd von Jutrczenka

11.06.2021 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en ce vendredi 11 juin 2021.

Le Forum Humboldt se dévoile lentement

Une étape vient d’être franchie dans le processus d’ouverture du château de Berlin. L’édifice, reconstruit avec trois de ses façades historiques et rebaptisé « Forum Humboldt », a dévoilé cette semaine au public ses cours intérieures. Les curieux ont pu découvrir les façades baroques de la « cour Schlüter », promenade moderne qui longe les 40.000 mètres carrés du château. Dessinée par le maître d’œuvre du Forum Humboldt, l’Italien Franscesco Stella, elle porte le nom d’un célèbre architecte berlinois du XVIIe siècle, Andreas Schlüter (1659-1714). La boutique et plusieurs lieux de restauration ont également ouvert leurs portes. L’accès aux espaces intérieurs du château débutera à la mi-juillet et s’étalera sur plusieurs mois.

De plus en plus de pétitions adressées au Bundestag

La Commission des pétitions du Bundestag a reçu plus de 14.300 pétitions en 2020. Cela représente une hausse de 5,8 % par rapport à 2019. Un peu moins de 1.800 requêtes (15 % du total) avaient trait à la crise sanitaire. « Fort de quelque 3,7 millions d’utilisateurs enregistrés, le portail de la Commission des pétitions reste de loin l’offre la plus prisée sur le site web du Bundestag », note la Commission. Il permet aux citoyens d’envoyer par voie électronique des pétitions, destinées à être publiées ou non, et aux internautes de soutenir ou de discuter les pétitions publiées. Si une pétition obtient plus de 50.000 signatures, la Commission doit se prononcer sur l’opportunité d’en discuter publiquement. En 2020, ses membres se sont réunis cinq fois pour examiner 14 pétitions. Le ton des pétitionnaires va plutôt decrescendo, se félicite le président, Marian Wendt. Il est moins agressif qu’il ne l’a été. Plus d'informations

La Deutsche Bahn investit dans des trains à grande vitesse de 4e génération

La compagnie de chemin de fer allemande développe sa flotte de trains à grande vitesse (ICE). 420 rames doivent circuler d’ici cinq ans, contre 330 actuellement. La Deutsche Bahn vise même à terme la barre des 600 trains. Les ICE de quatrième génération, qui sont en cours de livraison, sont plus fiables et plus confortables que leurs prédécesseurs. Ils sont systématiquement climatisés, en prévision d’épisodes de chaleur plus fréquents. Mais ils sont moins rapides : ils circulent à 250 km/h (265 km/h à partir du mois d’août), contre plus de 300 km/h pour certains de leurs prédécesseurs. De fait, si elle mise beaucoup sur le train à grande vitesse tout comme sa concurrente française, la Deutsche Bahn a fait un autre choix que la SNCF, dont les TGV roulent à 320 km/h. C’est, pour partie, dû à la configuration du territoire. Les grandes villes allemandes sont plus proches les unes des autres. Cela oblige l’ICE à s’arrêter parfois toutes les demi-heures. Mais cela facilite aussi les correspondances. Par ailleurs, contrairement aux TGV, les ICE ne disposent pas d’un réseau ferroviaire propre. Ils partagent les voies du réseau classique avec le reste de la flotte, ce qui les contraint parfois à réduire leur Vitesse.

Décès de l’architecte Gottfried Böhm

Célèbre pour ses spectaculaires édifices religieux en béton, l’architecte allemand Gottfried Böhm s’est éteint mercredi à l’âge de 101 ans. Il était le fils de l’architecte Dominikus Böhm (1880-1955), l’un des grands bâtisseurs d’églises de la première moitié du XXe siècle. C’est auprès de son père qu’il avait d’ailleurs fait ses premières armes, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, en participant à la reconstruction de Cologne, sa ville natale. Puis il avait voyagé aux États-Unis. Il y avait rencontré Ludwig Mies van der Rohe et Walter Gropius, deux grandes figures du mouvement du Bauhaus, qu’il admirait. De retour en Allemagne, il y a construit plus de 50 édifices religieux. On lui doit aussi des bâtiments profanes comme l’hôtel de ville de Bensberg, près de Cologne, et le siège de la chaîne de télévision WDR (« Arcades ») dans le centre-ville de la cité rhénane. En 1986, il avait été le premier Allemand à remporter le Prix Pritzker d’architecture.

La Berlinale en version de plein air

Une fois n’est pas coutume, les cinéphiles ont droit cette année à deux Berlinale pour le prix d’une ! Le festival de cinéma berlinois s’était scindé en deux volets pour répondre aux exigences sanitaires. Après l’édition en ligne qui a eu lieu en mars, un festival de cinéma en plein air vient d’ouvrir ses portes dans seize lieux de la capitale. Le principal site de projection, qui peut accueillir jusqu’à 450 spectateurs, a été spécialement aménagé sur la prestigieuse Île-des-Musées, au centre de la ville. 60.000 billets sont en vente jusqu’au 20 juin. Les festivaliers doivent présenter un test négatif ou un certificat de vaccination et respecter les mesures barrières. La cérémonie de remise des Ours d’or et d’argent est prévue le 13 juin. L’Ours d’or de la Berlinale, dévoilé en mars dernier, récompense le cinéaste roumain Radu Jude pour un film intitulé Bad Luck Banging and Looney Porn.

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page