Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

Fin de la session parlementaire au Bundestag, ce vendredi. Les députés allemands ont approuvé cette semaine plusieurs textes importants avant la fin de la législature et les élections législatives du 26 septembre

Fin de la session parlementaire au Bundestag, ce vendredi. Les députés allemands ont approuvé cette semaine plusieurs textes importants avant la fin de la législature et les élections législatives du 26 septembre, © picture-alliance/ Geissler-Fotopress

24.06.2021 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne en ce vendredi 24 juin 2021

Des investissements massifs pour la reprise : Berlin approuve le projet de budget 2022

Le Conseil des ministres allemands a entériné cette semaine le projet de loi de finances pour 2022. Le gouvernement prévoit un budget encore fortement impacté par la crise sanitaire, avec la suspension du frein à l’endettement pour la troisième année consécutive et un nouvel endettement de près de 100 milliards d’euros.

Le texte ne vise toutefois pas seulement à amortir le choc de la crise, a souligné le ministre des Finances, Olaf Scholz. Berlin veut stabiliser les cotisations aux assurances sociales pour garantir la croissance et l’emploi. Et surtout, le gouvernement prévoit d’investir massivement pour soutenir une reprise « puissante » qui accélère la transformation de l’économie. Près de 52 milliards d’euros d’investissements sont ainsi inscrits au budget 2022. Une enveloppe de près de 51 milliards d’euros par an prendra ensuite le relais jusqu’en 2025.

Les priorités sont celles qui ont été énoncées dans le plan de relance : la protection du climat, la transition énergétique, la mobilité et la révolution numérique. Les progrès de l’intelligence artificielle, la numérisation de l’économie et du système éducatif en particulier grâce aux technologies 5G et 6G, le développement de la route, du rail et des voies navigables, ainsi que la multiplication des modes de garde d’enfants et le renforcement de l’éducation et de la recherche sont quelques-uns des grands chantiers à venir.

À partir de 2023, l’Allemagne entend à nouveau respecter le frein constitutionnel à l’endettement. Plus d'informations

L’économie allemande en plein essor

Fin des restrictions sanitaires, réouverture des hôtels et des restaurants, retour dans les centres-villes et désir de consommer : la locomotive économique allemande sort à toute vapeur de la parenthèse de la « Covid-19 ». Dernier témoin en date, le baromètre de l’Institut IHS Markit est passé de 56,2 à 60,4 points de mai à juin. Cet indice, qui mesure la confiance des directeurs des achats du secteur privé (industrie et services), atteint aujourd’hui son niveau le plus élevé depuis mars 2011. Selon l’Institut Markit, les entreprises s’attendent à un bond de l’activité durant l’été. C’est notamment le cas dans le secteur des services, qui connaît sa plus forte reprise depuis dix ans.

Angela Merkel dit « non » à la retraite à 68 ans

« Prolonger la durée de la vie au travail ne figure pour moi absolument pas à l’ordre du jour », a déclaré mercredi la chancelière au Bundestag en réponse à une récente suggestion du Conseil scientifique du ministère fédéral de l’Économie. Selon elle, le système de retraite public s’est révélé beaucoup plus stable que certaines prédictions. La chancelière a toutefois ajouté qu’elle serait favorable à la création d’un produit de prévoyance vieillesse privée en supplément pour les faibles revenus. Le ministre de l’Économie, Peter Altmaier, s’était déjà prononcé contre un relèvement de l’âge de la retraite à taux plein de 67 ans (à partir de 2029) à 68 ans.

Réouverture de la Maison des émigrés à Bremerhaven

La Maison allemande des émigrés de Bremerhaven (Basse-Saxe) rouvre ses portes dimanche parée d’un nouveau bâtiment et d’une exposition enrichie. Le musée aborde désormais un éventail de thèmes plus large qui comprend aussi les conflits autour des migrations. Il retrace ainsi la construction du vivre ensemble dans le pays d’immigration qu’est l’Allemagne, tout en proposant des perspectives pour l’avenir. L’exposition, qui présente trois siècles d’histoire de l’immigration et de l’émigration en Allemagne, a aussi été modernisée pour offrir un véritable parcours multimédia. Les travaux de rénovation ont été financés avec un soutien des pouvoirs publics à hauteur de 15 millions d’euros. Plus d'informations

Littérature : Judith Zander reçoit le Prix Theodor Fontane

L’écrivaine Judith Zander s’est vu décerner cette semaine le Prix Theodor Fontane pour son roman «  Johnny Ohneland ». Cette œuvre, portée par une puissante force littéraire et narrative, « raconte le bonheur et le malheur, l’envie et le fardeau de l’entre-deux et de l’ambiguïté », a salué le jury. Au fil de ses 500 pages, le roman déploie la quête identitaire d’un personnage sans identité sexuelle fixée dans l’Allemagne divisée. Il évoque ses origines est-allemandes sans tomber dans les clichés habituels, a souligné le jury. L’autrice vit dans le Brandebourg, et travaille comme traductrice après avoir étudié la germanistique, la littérature anglaise et l’histoire. À côté d’œuvres en prose, elle publie des recueils poétiques. Le Prix Theodor Fontane est décerné par la ville de Neuruppin et le land de Brandebourg en hommage au grand écrivain éponyme (1819-1898) originaire de la région. Il est doté de 40.000 € afin de permettre à de jeunes auteurs prometteurs de consacrer du temps à leur œuvre.

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page