Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

À Paris, l’empaquetage posthume de l’Arc de Triomphe par l’artiste Christo. Le tissu a été cousu par une entreprise de Lübeck, en Allemagne.

À Paris, l’empaquetage posthume de l’Arc de Triomphe par l’artiste Christo. Le tissu a été cousu par une entreprise de Lübeck, en Allemagne, © picture alliance / abaca | Lafargue Raphael/ABACA

14.09.2021 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne en ce mardi 14 septembre 2021

L’Arc de Triomphe empaqueté par Christo avec du tissu… allemand

Une pièce de 110 m2, sol en béton, lumière crue des néons : c’est ici qu’ont été cousus les 25.000 mètres carrés de toile commandés par l’artiste Christo (1935-2020) pour empaqueter l’Arc de Triomphe, à Paris, du 18 septembre au 3 octobre. L’atelier de l’entreprise «  Geo – Der Luftwerker  » se trouve à Lübeck, dans le nord de l’Allemagne. Huit couturières y ont travaillé sans relâche pendant près de sept mois pour découper et coudre les bandes de tissu de 16 mètres sur 52 qui formeront l’enveloppe du monument. « Les bandes de tissus ont été enroulées sur de gros rouleaux de carton puis chargées à l’aide d’une grue », explique le dirigeant de l’entreprise, Felix Dickenberger. « Le matériau, un tissu en polypropylène revêtu d’aluminium est très rugueux. Il pèse environ 600 grammes au mètre carré. On l’emploie normalement pour construire le soubassement des routes ». Une fois la dernière installation du célèbre artiste terminée, le tissu sera broyé et recyclé.

Voter en ligne : l’idée séduit de plus en plus de Citoyens

Pour la première fois, une large majorité d’Allemands (59 %) exprime le souhait de pouvoir être associée aux décisions politiques via l’Internet. C’est nettement plus qu’en 2017 (48 %) et qu’en 2013 (44 %), révèle un sondage de la fédération du secteur de l’informatique et des télécommunications Bitkom auprès d’un millier de personnes âgées de 18 ans et plus. Trois Allemands sur cinq (61 %) se disent, par ailleurs, prêts à opter pour le vote en ligne aux élections municipales, régionales et nationales. Ce chiffre grimpe même à 73 % chez les 18-29 ans. Les raisons de cet engouement : la rapidité des résultats (64 %), le confort (56 %) et la modernité (49 %) du procédé et l’espoir d’une participation plus élevée (37 %). En savoir plus

Hambourg achète 64 trains de banlieue au groupe Alstom

La ville de Hambourg vient de signer un contrat évalué à 500 millions d’euros avec le groupe français Alstom, spécialiste du transport ferroviaire. Il porte sur la livraison de 64 trains de banlieue (S-Bahn) de « classe 490 », un modèle dont les transports hambourgeois possèdent déjà 82 exemplaires. Les futurs trains, livrables à l’horizon 2025-2026, embarqueront pour la première fois en Allemagne deux technologies innovantes : un système de signalisation de nouvelle génération qui simplifiera la conduite et réduira les coûts de d’entretien (ETCS, système européen de contrôle des trains), et une technologie qui permettra de renforcer l’automatisation dans l’exploitation des rames (ATO, automatic train operation). Ces innovations permettront d’augmenter la capacité des trains et d’accélérer les cadences.

Le télétravail séduit la majorité des salariés

Selon un sondage YouGov pour le groupe Eon, 71% des salariés allemands qui ont expérimenté le télétravail depuis 18 mois souhaitent pouvoir conserver cette possibilité après la fin de la pandémie. Un quart (26 %) des sondés aimerait travailler à 100 % à domicile, 45 % d’entre eux alterner les journées à la maison et dans l’entreprise. Les principales motivations invoquées sont le gain de temps sur les trajets domicile-travail (70 %), la plus grande souplesse des horaires (57 %), les économies réalisées sur les trajets (52 %) et la réduction des atteintes à l’environnement (43 %). En savoir plus

Étude : la situation est bonne en Allemagne dans le domaine de l’Internet

Selon une étude de la commission allemande de l’UNESCO, « la situation d’Internet en Allemagne » est bonne. 91 % de la population utilise la Toile quotidiennement et comme une évidence. Des écarts importants subsistent toutefois entre les actifs (96 %) et les personnes sans activité (68 %), selon le niveau d’études (de 60 % à 96 %) et entre les villes et les zones rurales. Les auteurs plaident pour une meilleure couverture du territoire par l’Internet à haut débit et pour le développement des compétences numériques à l’école, dans la sphère privée et au travail. Garantir l’égalité des chances dans la participation à la transformation numérique et renforcer à cette fin les compétences adéquates constitue une mission prioritaire pour les responsables politiques et pour la société civile, soulignent-ils.

À Wuppertal, une exposition dans l’intimité de Friedrich Engels

Il était l’ami et le mécène de Karl Marx. Il a coécrit et publié le « Manifeste du Parti communiste »  (1848). Mais qui était Friedrich Engels (1820-1895) ? Ce fils d’un riche fabricant de textile de Wuppertal (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) reste pour le grand public dans l’ombre de son illustre comparse. Les scientifiques, de leur côté, lui prêtent depuis peu un rôle plus important que prévu dans les écrits de Marx. Mais les uns le portent aux nues quand les autres le diabolisent, le réduisant à un théoricien dogmatique de la révolution. La maison Engels de Wuppertal a souhaité faire la part des choses. Après cinq années de travaux, elle vient de rouvrir ses portes avec une nouvelle exposition qui dévoile la personnalité méconnue de Friedrich Engels. On le découvre sportif, communicatif, volubile, aimant boire et faire la fête jusque tard dans la nuit. On en apprend aussi davantage sur sa double vie de philosophe et de capitaliste à Manchester, cité qu’il avait rejointe après avoir construit des barricades durant la Révolution de 1848/49, puis fui l’Allemagne. Et surtout, on découvre le rôle idéologique important qu’il a joué dans l’émergence de la social-démocratie. En savoir plus

Exposition : Cléopâtre au-delà des clichés

C’est l’une des figures féminines les plus mystérieuses de toute l’Antiquité. Reine d’Égypte à la beauté légendaire, amante de Jules César et de Marc-Antoine, souveraine plongée dans les intrigues politiques d’un empire, héroïne dont la mort tragique a inspiré les artistes : Cléopâtre (60-30 av. J.C.) possède l’image d’une femme magnifique et calculatrice, entourée d’un faste oriental fascinant. Dès l’Antiquité, elle a inspiré une manie pour l’Égypte ancienne qui revient par vagues jusqu’à nos jours. Mais qui était-elle derrière les fards et les voiles ? C’est ce que propose de découvrir une exposition présentée jusqu’au 5 décembre par le musée du Camp romain de l’arsenal (Römerlager im Zeughaus), à Augsbourg (Bavière). Intitulée « Cléopatre entre mythe et réalité », elle expose les faits historiques et le rôle de la reine dans le réseau de pouvoir de son époque. Elle montre aussi, à partir des découvertes archéologiques, les traces laissées par l’égyptomanie dans la culture romaine, puis les innombrables tableaux, films et même jeux vidéos consacrés jusqu’à nos jours à Cléopâtre. En savoir plus

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page