Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

Cérémonie d’hommage aux soldats de la Bundeswehr qui ont été engagés pendant vingt ans en Afghanistan, mercredi soir, devant le bâtiment du Reichstag, à Berlin

Cérémonie d’hommage aux soldats de la Bundeswehr qui ont été engagés pendant vingt ans en Afghanistan, mercredi soir, devant le bâtiment du Reichstag, à Berlin, © picture alliance/dpa | Christophe Gateau

15.10.2021 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne en ce vendredi 15 octobre 2021

Hommage national aux soldats engagés en Afghanistan

L’Allemagne a rendu cette semaine un hommage solennel aux quelque 93 000 soldats de la Bundeswehr qui ont risqué leur vie entre 2001 à 2021 en Afghanistan, et dont 59 ont trouvé la mort. Une cérémonie officielle traditionnelle (« Grosser Zapfenstreich »), le plus haut hommage militaire incluant marche militaire, fanfare et flambeaux, s’est tenue devant le Bundestag en présence du président fédéral, Frank-Walter Steinmeier, de la chancelière Angela Merkel et des représentants de tous les organes de l’Etat. « Le jour est venu d’exprimer notre gratitude et notre respect », a déclaré la ministre fédérale de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer.

Deux mois après la prise de Kaboul par les Talibans, les orateurs ont toutefois appelé à porter un regard critique sur cette mission de 20 ans, la plus longue, la plus intense et la plus dangereuse de l’histoire de la Bundeswehr.

« Sur le plan militaire, nous avons atteint notre objectif qui était de vaincre ceux qui, il y a vingt ans, ont fait planer sur nos alliés une menace terroriste terrible », a déclaré le président Steinmeier. « Mais nous n’avons pas atteint notre objectif à plus long terme, qui était de bâtir Afghanistan des structures étatiques stables ». Aujourd’hui, « beaucoup de ceux qui ont servi et souffert en Afghanistan posent des questions sur le sens de cette mission. Des questions difficiles, des questions amères. » L’une de ces questions, selon le président, sera de savoir « pourquoi, malgré tous les efforts faits et toutes les ressources envoyées, il n’a pas été possible de construire un ordre politique et social autonome en Afghanistan ».

Wolfgang Schäuble, président du Bundestag dont l’approbation est nécessaire pour tout déploiement de la Bundeswehr à l’étranger, s’est lui aussi adressé aux anciens engagés en Afghanistan. « La mission que nous avons donnée n’a pas pu être remplie telle que nous l’avions souhaité », a-t-il dit. « Ce n’est pas à vous que cela a tenu. Le Parlement aussi doit en chercher et en désigner les raisons. Et en tirer des conclusions ».

Les grandes villes allemandes perdent des habitants

Le nombre d’habitants des villes allemandes de plus de 100 000 habitants a légèrement reculé en 2020 (- 0,1 %). Selon l’Office fédéral des statistiques (destatis), c’est un coup d’arrêt à une tendance interrompue depuis 2011 qui avait vu les grandes métropoles accroître leur population de 0,7 % par an en moyenne. Elles concentraient ainsi un peu moins de 29,4 % des habitants fin 2020 contre 28,7% en 2011. La situation en 2020 s’expliquerait par la réduction de l’immigration étrangère due à la pandémie.

« Faust » fait ses débuts dans la réalité virtuelle

« Faust » est un classique, mais un classique moderne ! La célèbre tragédie de Goethe s’apprête à faire son entrée dans l’univers virtuel grâce à la Bibliothèque Nationale Allemande. L’institution de Francfort a développé une application qui permettra aux visiteurs de s’immerger dans les deux tomes de la pièce (« Faust I et II ») grâce à des lunettes de réalité virtuelle. A partir du 19 octobre, ils pourront vivre en immersion sept des grandes scènes de la tragédie, de la signature du pacte avec Méphisto à la rencontre avec Marguerite en passant par la préparation du philtre de la sorcière et la recherche du « fin mot de l’histoire ». L’animation dure une quinzaine de minutes. Elle reste au plus près du texte littéraire « en termes d’ambiance et de contenu », souligne la bibliothèque. Les extraits choisis peuvent être lus comme une invitation à la réflexion sur l’homme moderne. Ils illustrent notamment la quête effrénée de nouveauté de Faust, son impatience et son ardent de désir de vivre l’instant parfait. En savoir plus

Exposition : l’humain à l’ère de l’anthropocène

« Ere ? Tournant ? Avenir ? » : sous quel angle faut-il considérer l’anthropocène, cette nouvelle époque géologique qui se définit par l'avènement des hommes comme principale force de changement sur Terre ? C’est la question que pose jusqu’au 19 juin 2022 le Musée d’histoire naturelle de Stuttgart. L’objectif est de montrer de quelle façon l’être humain transforme la flore, la faune, la Terre, l’eau, l’air, etc. Il s’agit aussi de sensibiliser le public à ces thèmes cruciaux pour l’avenir, d’explorer les origines de l‘anthropocène et d’ouvrir des perspectives pour l’avenir. L’exposition n’aborde pas seulement les grands défis comme le changement climatique. Elle explicite aussi des aspects moins connus mais géologiquement durables de notre empreinte sur la planète, par exemple la perturbation des grands équilibres (carbone, azote, phosphore, etc.), la dissémination du plastique, de l’aluminum, ou des particules de béton etc.

Décès de la photographe Evelyn Richter, portraitiste de la RDA

Une « grande dame » de la photographie s’en est allée cette semaine. Evelyn Richter est décédée à l’âge de 91 ans. Elle était considérée comme la chroniqueuse de la vie et du monde du travail de la RDA. Elle était célèbre pour ses portraits de la vie quotidienne, saisis au travail, dans les transports en commun ou dans la rue. Elle avait également immortalisé de nombreux paysages urbains exprimant la tristesse et le délabrement qui règnaient dans l’Etat des ouvriers et des paysans.

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page