Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

L'un atterrit, l'autre décolle. Tandis que le Français Thomas Pesquet fait son retour sur Terre, l'astronaute allemand Matthias Maurer a rejoint pour six mois la Station spatiale internationale (ISS)

L'un atterrit, l'autre décolle. Tandis que le Français Thomas Pesquet fait son retour sur Terre, l'astronaute allemand Matthias Maurer a rejoint pour six mois la Station spatiale internationale (ISS), © picture alliance / newscom | JOE MARINO

12.11.2021 - Article

Pour ne rien manquer de l‘actualité en Allemagne en ce vendredi 12 novembre 2021

Passage de relais franco-allemand dans l’espace

L’un atterrit, l’autre décolle. Tandis que le Français Thomas Pesquet a effectué son retour sur Terre, l’Allemand Matthias Maurer, son ami et collègue au sein de l’Agence spatiale européenne (ESA), a rejoint la Station spatiale internationale (ISS). La capsule Crew Dragon de Space X l’a convoyé mercredi avec trois autres astronautes depuis la base de Cape Canaveral, en Floride, dix jours plus tard que prévu. Il s’apprête à passer six mois dans l’ISS, à 400 km au-dessus de nos têtes. Au programme de l’astronaute sarrois de 51 ans, docteur en physique des matériaux : plus d’une centaine d’expériences scientifiques et une sortie dans l’espace. Durant ses loisirs, ce photographe amateur aura la possibilité d’envoyer de somptueux clichés de la planète bleue. En savoir plus

Covid-19 : nombre de cas record en Allemagne

L’Allemagne enregistre ce vendredi un taux d’incidence record du virus SARS-Cov2 pour la cinquième journée consécutive, selon l’Institut de veille sanitaire Robert Koch (RKI). 263,7 contaminations pour 100 000 habitants ont été comptabilisées ces sept derniers jours. On en dénombrait 169,9 il y a une semaine et 65,8 il y a un mois. En chiffres absolus, le nombre de cas quotidiens est à un niveau record depuis le début de la pandémie (50 196 hier, 48 640 ce vendredi). 191 décès ont été enregistrés au cours de dernières 24 heures. Dans ces conditions, de nouvelles mesures sont attendues dans les prochains jours. Une réunion des ministres-présidents des 16 länder devrait avoir lieu la semaine prochaine tandis que le débat parlementaire sur la réforme de la loi de protection contre les infections a débuté hier au Bundestag.

La pandémie pèse sur le moral des Allemands

Absence de rencontres entre amis, activité partielle, enfants turbulents à la maison : la crise sanitaire a fait chuter le niveau d’épanouissement des Allemands, selon la dernière édition de l’Atlas du bonheur de la Poste allemande. Les sondés évaluent en 2021 leur « niveau de bonheur » à 6,58 sur une échelle de 0 (très malheureux) à 10 (très heureux). C’est le plus mauvais chiffre depuis le début du sondage, en 1984. En 2019, l’indice avait, à l’inverse, un plafond historique (7,14), avant de retomber en 2020 à 6,74, déjà sous l’effet de la pandémie.

Cette photographie de la société se base sur un sondage de l’Institut pour la Demoskopie d’Allensbach réalisé entre janvier et juin auprès de 8 400 personnes âgées de 16 ans et plus. Elle montre clairement le lien entre la sévérité des restrictions sanitaires et le moral des Allemands. Les mois passés sous « confinement » ont enregistré une baisse de 0,52 point du « niveau de bonheur ». L’arrivée des vaccins, à l’inverse, a suscité un « net regain de bonheur » et accru de 0,52 point le « niveau de satisfaction » des personnes vaccinées.

Cette étude livre, par ailleurs, plusieurs enseignements intéressants. Ainsi, la crise a particulièrement impacté le niveau de satisfaction des sondés à l’égard de leur famille (- 0,8 point) et supprimé l’écart d’épanouissement entre l’Est (6,51) et l’Ouest (6,61). La pandémie a ainsi ramené les Allemands de l’Est à la situation de 2008, tandis qu’elle a engendré à l’Ouest un malaise inédit depuis le début du sondage en 1984. Pour la première fois, le land de Saxe-Anhalt (est de l’Allemagne) partage avec le Schleswig-Holstein (au nord du pays) la tête du classement des régions les plus heureuses (6,78 points). Berlin reste à la dernière place (6,20 points). En savoir plus

La saison du carnaval officiellement lancée

La saison du carnaval a été officiellement lancée hier en Allemagne, le 11 novembre à 11h11 précises. De Cologne à Bonn et Düsseldorf, les rues ont été investies par des cortèges de fous et par un public tout sourire. Toutefois, si les rassemblements ont eu lieu dans la joie et la bonne humeur, l’évolution de la pandémie de coronavirus suscite aussi l’inquiétude. Cologne et Düsseldorf, hauts lieux du carnaval rhénan, ont d’ailleurs conditionné l’entrée dans les zones réservées au carnaval à un passe vaccinal.

L’université d’Augsbourg dévoile ses trésors

Manuscrits du Moyen Âge, gravures pluricentenaires sur bois et sur cuivre, premières éditions des livres de grands écrivains allemands : jusqu’au 17 décembre, la bibliothèque centrale de l’Université d’Augsbourg (Bavière) présente des trésors de l’art et de la culture. L’exposition s’intitule « Ein Reichstum, den kein Maβ bestimmen kann » (litt.: une richesse qui n’est pas mesurable). Elle rassemble les joyaux accumulés par l’université au fil des ans, parmi lesquels la bibliothèque de la maison princière Oettinger-Wallenstein, acquise par l’Etat de Bavière en 1980, ou la bibliothèque des livres brûlés qui contient la liste des livres incendiés lors des autodafés nazis du 10 mai 1933, établie par Georg P. Salzmann. Beaucoup de ces pièces sont habituellement inaccessibles au grand public. Elle fournissent l’occasion de porter un regard original sur le passé du Moyen Âge à l’époque moderne.

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page