Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

La coopération franco-allemande au sein de l’Alliance pour le multilatéralisme, et bien au-delà

Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas et son homologue français Jean-Yves Le Drian

Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas et son homologue français Jean-Yves Le Drian, © Photothek.net

13.11.2021 - Article

Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas et son homologue français Jean-Yves Le Drian se sont retrouvés à Paris le 13 novembre. Ce fut une bonne occasion pour se pencher sur des thématiques actuelles des relations franco-allemandes.

Forum de Paris sur la Paix (2019)
Forum de Paris sur la Paix (2019)© Photothek.net

Cela fait à présent plus de deux ans que l’Allemagne et la France ont donné ensemble en avril 2019 le coup d’envoi de l’Alliance pour le multilatéralisme. Aujourd’hui, plus de 70 États font déjà partie de cette alliance et s’engagent côte à côte pour une coopération internationale encore plus étroite sur la base d’un ordre fondé sur les règles : soit, pour poursuivre leurs propres intérêts dans le respect des autres États ainsi que pour trouver ensemble des réponses aux questions d’ordre mondial. Cette alliance s’est réunie le samedi 13 novembre pour la dixième fois déjà depuis sa création, cette fois ci dans le cadre du Forum de Paris sur la Paix. Alors que le dérèglement climatique et la pandémie de Covid 19 ont encore une fois renforcé l’enjeu mondial de l’insécurité alimentaire, cette dixième rencontre avait pour objectif d’éclairer plus avant les liens entre ces trois grandes thématiques : sécurité alimentaire, climat et santé.

Vous pouvez lire le discours du Ministre ici (en allemand).

L’Alliance pour le multilatéralisme n’est qu’un exemple de l’étroite coopération franco-allemande qui a évolué de manière encore plus dynamique qu’auparavant au cours des dernières années. Le Traité d'Aix-la-Chapelle, signé le 22 janvier 2019 par les deux ministres des Affaires étrangères Messieurs Maas et Le Drian ainsi que par la chancelière fédérale Angela Merkel et le président Emmanuel Macron, est venu compléter le Traité de l’Élysée de 1963 et représente le cadre global de la coopération franco-allemande en Europe et à travers le monde pour les années et décennies à venir.

La signature du Traité d’Aix la Chapelle a permis de définir 15 projets prioritaires qui constituent aujourd’hui une force motrice pour l’agenda franco-allemand.

•    Sur la scène internationale, cela comprend la coopération accrue au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies. L'Allemagne et la France ont déjà marqué l’histoire dans ce cadre avec leur « jumelage ». En mars et avril 2019, les deux États ont mené conjointement leurs présidences consécutives d’un mois, sous forme de présidences jumelées, en partageant pendant ces deux mois leurs objectifs, leur calendrier et leurs réunions.

•    La coopération entre la France et l’Allemagne s’inscrit toujours dans l’esprit européen : Ainsi la conférence sur l’avenir de l’Europe lancée au cours de la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne en 2020 connaîtra-t-elle son apogée au cours de la présidence française du Conseil de l’UE en 2022 dans le cadre de l’Europe des 27. L’Office franco-allemand pour la Jeunesse organise notamment en amont une consultation de la jeunesse rassemblant de jeunes citoyennes et citoyens français et allemands âgés de 18 à 30 ans à Dresde et Lille du 25 au 28 novembre 2021.

•    Le Triangle de Weimar est également un excellent exemple de la coopération franco-allemande avec d’autres partenaires européens, ici avec la Pologne, le deuxième plus grand pays limitrophe de l’Allemagne. Les trois ministres des Affaires étrangères se sont justement retrouvés sur le lieu de naissance du Triangle de Weimar dans la ville de Goethe et de Schiller, Weimar, en septembre 2021 à l’occasion du 30e anniversaire de ce partenariat : ils ont notamment discuté de l’avenir de l’UE et de ses partenaires de l’est.

Signature du Traité d'Aix-la-Chapelle
Signature du Traité d'Aix-la-Chapelle© Photothek.net

Le Comité de coopération transfrontalière établi en janvier 2020 joue un rôle important pour la coordination transfrontalière entre l’Allemagne et la France. Lors de la phase aiguë de la première vague de la pandémie de Covid-19, des représentants locaux, régionaux et nationaux ont su mieux amortir les restrictions du trafic frontalier qu’à d’autres frontières européennes grâce à la coopération au sein de ce comité. Un colloque franco-allemand comprenant notamment des experts de l'Institut Robert Koch et de Santé Publique a par la suite été mis en place afin d’améliorer la gestion et la prévention des crises dans les régions frontalières.

•    Les instituts culturels franco-allemands intégrés constituent une véritable nouveauté dans le domaine de la coopération : il s’agit d’instituts culturels partageant un même programme, les mêmes employés et directeurs. Un premier institut de ce genre a été ouvert à Palerme dès le 14 juin dernier et d’autres lancements sont prévus dans un avenir proche, notamment à Ramallah, Atlanta et Córdoba en Argentine.

•    Le Fonds citoyen franco-allemand a quant à lui été mis en place en avril 2020. Il permet de financer des projets franco-allemands et européens de la société civile ainsi que des jumelages sans formalités et souvent à l’aide petits montants. Malgré la pandémie, 350 projets ont ainsi déjà pu être subventionnés à hauteur de 2,8 millions d’euros, permettant également d’ouvrir les échanges franco-allemands à de nouvelles catégories sociales.
Cette énumération pourrait se poursuivre pendant longtemps, complétée par des piliers nouveaux comme anciens de la coopération franco-allemande : de la reconversion commune de l’ancienne centrale nucléaire alsacienne de Fessenheim à la mise en place du Forum pour l’avenir franco-allemand, en passant par les efforts menés pour améliorer les liaisons ferroviaires transfrontalières, notamment entre Fribourg et Colmar.

Comme dans le cas de l’Alliance pour le multilatéralisme, comme à Bruxelles ou comme pour la mise en œuvre de projets bilatéraux, la coopération franco-allemande est pilotée dans le cadre du Conseil des ministres franco-allemands qui se tient régulièrement ainsi que par l’Assemblée parlementaire franco-allemande instituée en mars 2019 et composée de 50 députés de chaque pays.

Depuis 2019, la coopération franco-allemande s’est fortement accélérée à travers le monde, en Europe ainsi que des deux côtés du Rhin. Vive l’amitié franco-allemande !

Retour en haut de page