Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

Présenté pour la première fois au salon du jouet de Nuremberg en 1972, le célèbre Bobby Car a 50 ans

Présenté pour la première fois au salon du jouet de Nuremberg en 1972, le célèbre Bobby Car a 50 ans, © picture-alliance/ Chromorange/August Forkel

01.02.2022 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne en ce mardi 1er février 2022

Idole des jeunes… et moins jeunes, le Bobby car a 50 ans

Combien de bambins ont usé leurs genoux sur le Bobby car ? Sans doute des millions : la petite voiturette rouge de la firme BIG, à Fürth (Bavière) fête cette année ses 50 ans. Le premier modèle du Bobby car a été présenté pour la première fois au Salon du jouet de Nuremberg en 1972. Le nom anglais Bobby car avait été choisi en vue d’une diffusion internationale. Mais le succès n’a été au rendez-vous qu’à partir des années 1990, lorsque des chercheurs ont démontré les qualités ergonomiques du petit véhicule et ses effets positifs sur le développement physique des enfants. Devenu culte pour des générations, le Bobby car se décline aujourd’hui en plusieurs couleurs, et il existe des courses pour adultes en Bobby car.

Un nouveau duo élu à la tête des Verts allemands

Après le SPD (Parti social-démocrate) et la CDU (Union chrétienne-démocrate), c’est au tour des Verts allemands de renouveler leurs dirigeants. Ricarda Lang et Omid Nouripour ont été élus samedi dernier à la tête du parti en remplacement d’Annalena Baerbock et de Robert Habeck, devenus respectivement ministre des Affaires étrangères et ministre de l’Économie et de la Protection du Climat. Féministe âgée de 28 ans, élevée dans une famille monoparentale, Ricarda Lang, a affirmé dans un discours combatif vouloir faire du « lien entre protection du climat et justice » l’un des fondements du programme du parti écologiste. Germano-iranien de 46 ans, élu au Bundestag pour la première fois en 2006, Omid Nouripour partage cette orientation sociale. Il a également réaffirmé l’ambition du parti des Verts et sa volonté de continuer à valoriser l’esprit d’équipe.

Le marché du travail allemand a presque retrouvé sa situation d’avant la crise

Malgré une hausse en janvier (+ 133 000) due à des facteurs saisonniers, le nombre de demandeurs d’emploi a presque retrouvé son niveau d’avant la crise du coronavirus, selon l’Agence fédérale pour l’emploi (BA). Il s’élevait le mois dernier à 2,462 millions (5,4 % des actifs). C’est 439 000 de moins qu’il y a un an, et à peine 37 000 de plus qu’en janvier 2020. « Le marché du travail a bien débuté l’année 2022 », a commenté Daniel Terzenbach, membre de la direction de la BA. « Le nombre de chômeurs a augmenté en janvier, mais beaucoup moins que d’habitude en cette période de l’année ». 286 000 personnes étaient en activité partielle entre le 1er et le 26 janvier, principalement dans le commerce et la Restauration.

Les Allemands attentifs à l’environnement au quotidien

Les trois quarts des Allemands sont attentifs à l’impact de leurs décisions du quotidien sur le climat, selon une enquête de la Banque européenne d’investissement (BEI). « Dans l’ensemble, ils veillent de plus en plus au respect de l’environnement et du climat, que ce soit dans le domaine de la mobilité ou de la consommation », note Ambroise Fayolle, vice-président de l’institution. Ainsi, 52 % des Allemands envisagent d’opter pour une voiture électrique (23 %) ou hybride (29 %) lors de leur prochain achat. 67 % se posent la question de l’empreinte carbone de leurs prochaines vacances. 37 % affirment acheter des vêtements de seconde main, les femmes (40 %) et les 15-29 ans (53 %) plus souvent que les hommes (29 %) et que les plus de 65 ans (22 %). 41 % envisagent les aspects environnementaux lorsqu’ils sont en recherche d’emploi. Ce taux grimpe à 55 % chez les 15-29 ans. 37 % s’interrogent sur les éventuelles conséquences climatiques de leurs placements financiers (43 % chez les jeunes, 30 % chez les plus de 65 ans). Toutefois, s’ils sont globalement les plus sensibles à leur empreinte carbone au quotidien, les moins de 30 ans sont les plus enclins à prendre l’avion pour partir en vacances (56 %) que les 30-64 ans (38 %) ou que les plus de 64 ans (24 %).

Un musée consacré à George Grosz va ouvrir ses portes à Berlin

Le premier musée berlinois consacré au célèbre peintre, dessinateur et caricaturiste expressionniste Georg Grosz (1893-1956) ouvrira ses portes en mai prochain dans le quartier de Schöneberg. Il est le fruit d’une initiative privée, et s’installera sur le site d’une ancienne station d’essence de ce quartier « difficile ». Le projet est tout d’abord prévu pour une durée de cinq ans. Né à Berlin en 1893, Georg Gross avait transformé son nom en George Grosz en 1916 pour protester contre la Première Guerre mondiale. Il fut à l’origine de l’importation du mouvement dada en Allemagne aux côtés de John Heartfield (de son vrai nom Helmut Herzfeld) et Wieland Herzfelde (Herzfeld). De plus en plus politiques, les caricatures de Grosz lui valurent de nombreux problèmes juridiques. L’artiste put toutefois émigrer aux États-Unis en 1933, avant d’être emprisonné par les nazis. Il revient à Berlin peu avant sa mort, en 1956.

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page