Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

Le célèbre Combi Volkswagen passe à l’électrique

Le célèbre Combi Volkswagen passe à l’électrique, © Volkswagen AG

15.03.2022 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en ce mardi 15 mars 2022

Le Combi Volkswagen passe à l’électrique

72 ans après le lancement de son mythique ancêtre, le T1, le Combi Volkswagen fait son entrée dans l’ère des véhicules électriques. La marque allemande vient de dévoiler un modèle 100 % électrique, baptisé ID Buzz. Il est fidèle au style cool qui a fait le bonheur de la génération hippie dans les années 1970, et se distingue par sa silhouette épurée aux lignes fluides. Le constructeur annonce environ 400 km d’autonomie, et une déclinaison en version fourgon sous le nom de ID Buzz Cargo. La production en série devrait prochainement démarrer à Hambourg. Le nouvel ID Buzz sera commercialisé en France à partir du mois d’octobre. Volkswagen avait déjà imaginé un prototype de Combi T2 électrique en 1972. Mais le projet n’avait pas abouti, les batteries de l’époque n’offrant qu’une autonomie de 85 km.

L’Allemagne a accueilli près de 175 000 réfugiés ukrainiens

Depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine, l’Allemagne a accueilli près de 175 000 réfugiés ukrainiens, a fait savoir mercredi le ministère allemand de l’Intérieur. Ces chiffres proviennent des remontées des contrôles de police, a précisé un porte-parole. Les chiffres réels pourraient être plus élevés. « Il s’agit très majoritairement de femmes, d’enfants et de personnes âgées qui ont vécu des choses effroyables », a commenté la ministre allemande de l’Intérieur, Nancy Faeser. L’État fédéral aide les länder et les communes à faire face pour l’approvisionnement, l’hébergement et la répartition des réfugiés sur le territoire allemand. Plus de 2 300 personnels de la sécurité civile (THW) sont déployés pour construire des hébergements d’urgence et assurer la logistique. Des personnels de la THW sont également présents en Pologne, en Roumanie et en Moldavie pour coordonner l’aide. Reem Alabali-Radovan, déléguée du gouvernement fédéral à l’Intégration, a loué l’élan de solidarité qui est né dans la population. « L’Allemagne offrira sa protection à tous les Ukrainiens qui viennent se réfugier chez nous », a-t-elle assuré.

Hausse des prix de l’énergie : Berlin prépare des allègements pour les consommateurs

Face à la forte hausse des prix de l’énergie, le gouvernement allemand prépare « à très brève échéance un paquet d’allègements concrets et efficaces » pour soulager le portefeuille des consommateurs. C’est ce qu’a annoncé son porte-parole adjoint, Wolfgang Büchner. Le contenu des mesures n’est pas encore arrêté. Mais il pourrait l’être lors du Conseil des ministres ce mercredi. Il s’agirait surtout d’aider les ménages submergés par la hausse des prix. Le ministre des Finances, Christian Lindner, plaide, par exemple, pour un rabais à la pompe, qui serait octroyé par l’État aux automobilistes. Il juge cette mesure plus efficace et plus souple qu’une baisse de la fiscalité sur les carburants, option également en discussion. De son côté, le ministre de l’Économie, Robert Habeck, a formulé trois lignes directrices pour ces mesures d’allègements. Elles doivent, selon lui, comprendre 1. des aides pour payer l’électricité, le chauffage et la mobilité, 2. des économies d’énergie, par exemple une moindre utilisation de la voiture ou un remplacement de la chaudière et 3. des impulsions macroéconomiques guidées par le principe « plus d’efficacité rime avec moindre coût ».

Francfort présente une exposition sur la marche

Baudelaire voyait dans les déambulations du flâneur une caractéristique de l’artiste. Depuis, la marche a souvent inspiré les artistes, du Walking Art des années 1960 et 1970 à la question écologique, à la critique de la société de consommation ou à l’appétence pour la randonnée en pleine nature. Mais le sujet est rarement exploré dans les musées. Jusqu’au 22 mai, le musée Schirn de Francfort-sur-le-Main remédie à cette lacune en présentant une exposition intitulée «  Walk ! ». Elle réunit une centaine de photos, vidéos, performances, collages, dessins, toiles et sculptures. Ces œuvres sont signées d’une quarantaine d'artistes « marcheurs » contemporains, allemands et étrangers. En savoir plus

Exposition : l’inventivité au service de la communication

D’hier à aujourd’hui, communication rime avec créativité. Le musée des Postes et Télécommunications de Nuremberg en donne un aperçu dans une exposition intitulée «  Kuriose Kommunikation » (« les curiosités de la communication »). Jusqu’au 22 juin, elle rassemble 113 objets figurant parmi les inventions les plus originales de l’histoire de la communication. On y découvre, par exemple, une mini-radio contenue dans une coquille de noix. Encore fonctionnelle, elle date des années 1920 ou 1930 : à l’époque, la cherté des appareils de radio a stimulé l’inventivité des bricoleurs. L’exposition dévoile aussi toutes sortes d’objets jadis affranchis par la Poste allemande : un coquillage envoyé comme carte postale de Sylt à Hambourg (1896), une noix de coco ayant servi de carte d’anniversaire ou une carte en écorce de bouleau postée d’une tranchée en 1916. Aucun d’entre eux ne franchirait plus aujourd’hui les portes des circuits automatisés ! Certaines inventions ont, par ailleurs, fait long feu. C’est le cas d’un lampadaire équipé d’un tourne-disque (années 1920) et du « Dormiphone », magnétophone censé permettre aux gens d’apprendre pendant leur sommeil, par exemple une langue étrangère. Dans les années 1960, on eut aussi l’idée d’envoyer le courrier par fusée, par exemple pour atteindre des destinations isolées telles que les Îles frisonnes. Le procédé permettait d’envoyer 2 000 lettres à la fois mais fut rapidement stoppé après un accident mortel. Enfin, l’exposition se projette dans le présent et dans le futur. Elle montre notamment une veste en jean remplie de capteurs sensoriels qui permet d’actionner à distance un téléphone portable. En savoir plus

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page