Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

Le politologue et économiste allemand Henrik Enderlein, figure inspirante dans le domaine du « franco-allemand » et fervent Européen. Un Prix franco-allemand vient d’être créé à sa mémoire.

Le politologue et économiste allemand Henrik Enderlein, figure inspirante dans le domaine du « franco-allemand » et fervent Européen. Un Prix franco-allemand vient d’être créé à sa mémoire., © picture alliance/dpa | Christoph Soede

18.03.2022 - Article

Pour ne rien manquer de l‘actualité en ce vendredi 18 mars 2022

L’Allemagne et la France créent un prix à la mémoire d'Henrik Enderlein

C’était un Européen passionné, une figure inspirante du débat franco-allemand et un chercheur particulièrement engagé dans la construction de l’avenir de l’Europe. Moins d’un an après la mort du politologue et économiste allemand Henrik Enderlein, le 28 juin 2021 à l’âge de 46 ans, la France et l’Allemagne ont annoncé cette semaine la création d’un prix européen à sa mémoire. 

Il récompensera « un jeune chercheur de moins de 40 ans qui effectue ses recherches dans le domaine des sciences sociales, dont l’excellence des travaux est reconnue par la communauté scientifique et qui a contribué de manière pertinente et inventive au débat public européen ». L’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 20 avril 2022. Le prix est doté de 10 000 €. 

« La recherche et les échanges universitaires sont essentiels pour enrichir le débat politique en Europe et progresser dans la recherche d’une voie d’avenir européenne », a souligné la ministre adjointe allemande aux Affaires européennes, Anna Lührmann. Le prix est créé à l’initiative du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, du ministère allemand des Affaires étrangères, de Sciences Po Paris et de la Hertie School of Governance en coopération avec les journaux « Les Echos » et « Handelsblatt ». En savoir plus

Le gouvernement présente les grandes lignes de son projet de loi de finances pour 2023

Le gouvernement allemand a adopté cette semaine en conseil des ministres son budget définitif pour 2022, ainsi que les grandes lignes de son projet de loi de finances pour 2023 et de la planification financière jusqu’en 2026. Il entend faire des années 2020 « une décennie d’investissements pour l’avenir ». La protection du climat, la numérisation, mais aussi la sécurité et le logement social figurent ainsi en bonne place dans le budget de 2022, amendé par la nouvelle majorité. Celui-ci prévoit un nouvel endettement de l’État à hauteur de 99,7 milliards d’euros. À cette somme s’ajoute la création d’un fonds spécial de 100 milliards d’euros destiné à la Bundeswehr. Enfin, un nouveau collectif budgétaire est attendu dans les mois à venir. Le frein constitutionnel à l’endettement reste ainsi suspendu cette année, comme il l’est depuis 2020 en raison de la pandémie. Mais il entrera à nouveau en vigueur en 2023, promet le ministre allemand des Finances, Christian Lindner. Le projet de loi de finances pour 2023 prévoit un recours à l’endettement de 7,5 milliards d’euros. Son adoption est prévue le 22 juin prochain. 

Le Prix de la Foire du livre de Leipzig décerné à Tomer Gardi

L’écrivain israélien Tomer Gardi a reçu jeudi le Prix de la Foire du livre de Leipzig pour son roman « Eine runde Sache », récit en miroir de deux vies d’artistes. Le jury a loué un « roman magnifique d’une très grande précision linguistique ». « La réalité et la fiction y entrent en collision comme l’authentique et l’artificiel. Gardi se joue avec art et insolence des habitudes de lecture et des attentes que l’on place dans un roman, a fortiori dans un roman en allemand ». Tomer Gardi s’est imposé dans la catégorie « littérature » face à quatre finalistes. Le prix a, par ailleurs, couronné Anne Weber pour sa traduction en allemand de « Nevermore », de la Française Cécile Wajsbrot, dans la catégorie « traduction » et Uljana Wolf pour « Etymologischer Gossip. Essays und Reden » dans la catégorie « essai ». Le prix de la Foire du livre de Leipzig est doté de 60 000 € au total. En savoir plus

Retour en haut de page