Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

Un autoportrait du peintre expressionniste allemand Max Beckmann a été vendu aux enchères à Berlin pour la somme record de 20 millions d’euros. Cela en fait le tableau le plus cher jamais vendu en Allemagne

Un autoportrait du peintre expressionniste allemand Max Beckmann a été vendu aux enchères à Berlin pour la somme record de 20 millions d’euros. Cela en fait le tableau le plus cher jamais vendu en Allemagne, © picture alliance/dpa | Britta Pedersen

02.12.2022 - Article

Pour ne rien manquer de l‘actualité en Allemagne en ce vendredi 2 décembre 2022.

Un autoportrait du peintre expressionniste Max Beckmann vendu 20 millions d’euros

L’autoportrait « jaune-rose » du peintre expressionniste Max Beckmann (1884-1950) a été vendu hier aux enchères à Berlin au prix record de 20 millions d’euros. Cela en fait l’œuvre d’art la plus chère jamais vendue en Allemagne. Le précédent record était détenu par une autre toile de Max Beckmann, « L’Égyptienne », vendue pour 5,5 millions d’euros en 2018.

Les exportations allemandes en recul en octobre, mais en progression sur l’année

Les exportations allemandes ont reculé de 0,6 % entre septembre et octobre, selon l’Office fédéral des statistiques (destatis), en raison d’une baisse de la demande en Europe et aux États-Unis. Les exportations vers les pays de l’Union européenne (UE) (71,4 milliards € sur un total mensuel de 133,5 milliards €) se sont réduites de 2,4 %. Les ventes aux États-Unis (13,9 milliards €) ont baissé de 3,9 %. En revanche, les exportations vers la Chine (8,9 milliards €) sont restées stables. Les ventes vers le Royaume-Uni (6,4 milliards €) ont même augmenté de 4,1 %. Sur les dix premiers mois de l’année, les exportations allemandes sont en hausse de près de 15 %, ajoute destatis.

La fin du charbon sonnera 8 ans plus tôt que prévu en Rhénanie

C’est une page qui se tourne, et non des moindres pour la région. Le bassin minier rhénan dira adieu au charbon avec huit ans d’avance sur le calendrier initial. Le Bundestag a adopté jeudi une loi qui fixe la fermeture des trois dernières mines de lignite (Neurath F et G, Niederaußem K) à 2030 au lieu de 2038. Les députés ont entériné un accord passé préalablement entre le gouvernement allemand, le gouvernement régional de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et l’exploitant, RWE. L’accord prévoit aussi la prolongation de l’exploitation de deux unités de production de la centrale de Neurath jusqu’en mars 2024. Ces deux unités devaient fermer à la fin de l’année.

L’écrivaine Yasmina Reza reçoit le Prix de l'Académie de Berlin

La dramaturge, romancière et scénariste française Yasmina Reza a reçu le Prix de l’Académie de Berlin, doté de 10 000 €. Une autrice unique en son genre qui échappe à toute classification, a souligné le journaliste Nils Minkmar dans son éloge. Yasmina Reza fait partie de ces artistes « qui changent notre regard sur le monde, et notamment notre regard sur nous-mêmes ». Le Prix de l’Académie de Berlin récompense des personnes, des institutions ou des projets qui contribuent à approfondir les relations entre l’Allemagne et la France.

Après « la chute de l’Empire romain », Trèves prépare une exposition sur Marc Aurèle

Ancienne cité romaine et ville la plus ancienne d’Allemagne, Trèves a attiré près de 200 000 visiteurs ces cinq derniers mois pour une grande exposition sur la chute de l’Empire romain. C’est un très bon bilan, et l’exposition a eu un fort écho en Allemagne et à l’étranger, se félicitent les concepteurs de l’exposition.

Le musée régional rhénan, le musée municipal Simeonstift et le musée de la cathédrale préparent maintenant une nouvelle exposition sur la Rome antique. Elle sera consacrée à l’empereur Marc Aurèle (161-180 apr. J.C.) et sera présentée en 2025. Elle sera intitulée « Marc Aurèle. L’Empereur, le général, le philosophe ». Il y sera notamment question du bon gouvernement. On y trouvera aussi de nombreuses maximes du philosophe stoïcien.

Trèves possède un lien particulier avec Marc Aurèle. C’est sous son règne qu’a été bâtie la « Porta Nigra », devenue l’emblème de la ville.

Les trois musées s’étaient déjà associés pour concevoir et présenter l’exposition sur la chute de l’Empire romain. Elle présentait les évolutions et les processus qui ont conduit à ce bouleversement aux 4e et 5e siècles après Jésus-Christ.

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page