Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité

La Semaine verte bat son plein en Allemagne

La Semaine verte bat son plein en Allemagne, © picture alliance/dpa/dpa-Zentralbild | Patrick Pleul

24.01.2023 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en ce mardi 24 janvier 2023.

L’alimentation durable à l’honneur à la Semaine verte de Berlin

Berlin accueille du 20 au 29 janvier la 87e édition de la Semaine verte internationale, le plus grand salon de l’agriculture et de l’alimentation d’Allemagne. 1 400 exposants, principalement allemands, ont déployé leur stand sous la Funkturm pour accueillir les dizaines de milliers de visiteurs de la plus grande ferme d’Allemagne. Au programme : une plongée dans le monde agricole, des produits et des spécialités à déguster… et aussi des débats. 7 000 personnes ont manifesté samedi dans les rues de Berlin pour réclamer un tournant agricole vers une agriculture respectueuse du climat et écologique. Parallèlement, les représentants de 70 pays se sont engagés lors de la 15e conférence des ministres de l’agriculture de Berlin à soutenir davantage des systèmes alimentaires durables et résilients. Selon le communiqué final de la conférence, ils entendent garantir à tous l’accès à des denrées alimentaires abordables et sûres. En savoir plus

La Philharmonie de l’Elbe se réinvente en version sonnante et trébuchante

La Bundesbank vient de mettre en circulation une pièce de 2 € frappée à l’image de la Philharmonie de l’Elbe. 30 millions d’exemplaires doivent être frappés représentant le célèbre opéra de Hambourg, dont la silhouette élancée domine le port de la ville hanséatique. L’artiste hessois Michael Otto a réussi l’exploit de faire entrer le flamboyant monument, qu’il a dessiné entouré de grues et de navires, dans un cercle de 2,6 cm de diamètre. La pièce est la première d’une série qui déclinera les monuments des länder allemands. Hambourg assure actuellement la présidence du Bundesrat, chambre des länder.

Ouverture de négociations salariales dans la fonction publique allemande

7,9 % d’inflation en 2022 en Allemagne. Quelle compensation pour les salariés de la fonction publique en période de contrainte budgétaire ? C’est l’enjeu des négociations tarifaires qui ont débuté ce mardi pour plus de 2,5 millions de salariés de l’État fédéral et des communes. Le syndicat Ver.di et la Fédération des fonctionnaires allemands (dbb) revendiquent une augmentation de 10,5 % des rémunérations, avec un minimum fixé à 500 € de plus par mois pour tous les éboueurs, éducateurs, soignants, juges, fonctionnaires, conducteurs de bus ou encore soldats concernés. Ils veulent fixer à 12 mois la durée de validité de l’accord. Enfin, ils demandent une augmentation de 200 € par mois des rémunérations des apprentis, étudiants et stagiaires de la fonction publique. Leurs demandes sont jugées totalement irréalistes par l’État et les communes, dont beaucoup connaissent une situation budgétaire tendue. Les pouvoirs publics souhaitent néanmoins parvenir à un accord équitable. Des grèves d’avertissement sont légalement possibles à partir de ce mardi. La phase décisive de la négociation est prévue du 27 au 29 mars prochains.

Cinéma : le 44e Festival du Prix Max Ophüls se tient à Sarrebruck

Après une édition virtuelle et une édition hybride, le Festival du Prix Max Ophüls se tient du 23 au 29 janvier à Sarrebruck (Sarre). Considéré comme l’une des principales pépinières de jeunes talents du cinéma germanophone, il est de retour en présentiel mais offre néanmoins quelques extras en streaming. 225 séances sont programmées dans sept cinémas à Sarrebruck et dans toute la Sarre.

Le premier long métrage d’Alex Schaad, « Aus meiner Haut », lauréat à Venise du 16e prix Queer Lion en 2022, a été projeté lors de la soirée d’inauguration en présence de l’équipe du film. Co-écrit avec le frère du réalisateur, le scénario raconte l’histoire de deux couples qui échangent leurs corps et découvrent la sensation de vivre dans le corps d’un autre.

Les thèmes des 127 films allemands, autrichiens et suisses à l’affiche sont très variés. Ils traitent de relations parents-enfants, de la santé psychique, d’histoires d’amour entre personnes queers, de fragilité de l’identité masculine, mais aussi d’exode et de guerre. Ils se déclinent en formats tout aussi pluriels, allant de l’histoire personnelle au récit absurde en passant par le cinéma fantastique et le film d’horreur.

56 films, dont 39 présentés en avant-première, sont engagés dans la compétition officielle. Celle-ci comprend quatre catégories : long métrage, documentaire, moyen et court métrage. Les films sélectionnés ont été retenus parmi une offre foisonnante de 700 candidats. Dix-huit prix dotés de 118 500 euros au total seront décernés. Le Prix Max Ophüls du meilleur long métrage est doté de 36 000 euros. En savoir plus

Une nouvelle adaptation d’« À l’Ouest, rien de nouveau » fait fureur aux Baftas

Une nouvelle adaptation cinématographique du célèbre roman de guerre d’Erich Maria Remarque (1898-1970) a été nominée la semaine dernière à Londres dans 14 catégories pour les trophées de la British Academy of Film and Television Arts (BAFTA). C’est le record cette année. Un seul film non-anglophone avait déjà rencontré pareil succès au cours de l’histoire (« Crouching Tiger, Hidden Dragon », en 2001). Le film d’Edward Berger, tourné en allemand, est notamment en lice pour remporter le prix du meilleur film, de la meilleure réalisation et du meilleur scénario.

Le bestseller de Christa Wolf « Le ciel partagé » adapté sous forme de comédie musicale

Il avait été adapté au cinéma un an après sa sortie, en 1963, et a, depuis, été maintes fois repris sur les planches. Le bestseller de l’écrivaine est-allemande Christa Wolf (1929-2011) « Der geteilte Himmel  » (« Le ciel partagé ») vient d’être adapté sous forme de comédie musicale. La première a eu lieu samedi dernier sous les applaudissements au Théâtre national du Mecklembourg, à Schwerin (Mecklembourg-Poméranie occidentale).

L’amour peut-il dépasser les fossés ouverts par la contradiction des systèmes politiques ? Peut-il survivre à des visions du monde opposées ? Le récit de Christa Wolf, récit d’un amour brisé l’année de la construction du mur de Berlin, en 1961, évoque une problématique universelle.

Les auteurs de la comédie musicale (Martin G. Berger pour le livret, Wolfgang Böhmer pour la musique) ont ajouté une strate temporelle à la narration. Ils ont imaginé une rencontre, 60 ans plus tard, entre Manfred, le protagoniste immigré à l’Ouest, et la petite-fille de Rita, sa fiancée demeurée à l’Est, restée fidèle toute sa vie au socialisme, même après la chute du mur de Berlin. Cette dernière, ayant retrouvé le journal intime de sa grand-mère, tente de reconstituer l’histoire de cet amour brisé. Y aurait-il pu y avoir une autre issue ? En savoir plus

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page