Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Une nouvelle dynamique pour l’Europe

16.05.2017 - Communiqué de presse

À peine investi, le nouveau président français, Emmanuel Macron, a été reçu lundi à Berlin par la chancelière Angela Merkel. Il a été accueilli solennellement avec les honneurs militaires.

À peine investi, le nouveau président français, Emmanuel Macron, a été reçu lundi à Berlin par la chancelière Angela Merkel. Il a été accueilli solennellement avec les honneurs militaires. Fait rare, quelques dizaines de personnes s’étaient également massées devant les grilles de la chancellerie pour le saluer.

L’entretien entre les deux dirigeants s’est déroulé dans un climat de confiance, d’amitié et de coopération. Ils ont annoncé leur intention de donner « une nouvelle dynamique » aux relations franco-allemandes. Ils entendent aussi ouvrir des perspectives à l’Europe en un « moment très critique » de son histoire.

Pour l’emploi en Europe

Le nouveau président français, Emmanuel Macron, a été reçu à la chancellerie allemande avec les honneurs militaires © picture alliance/dpa
Le nouveau président français, Emmanuel Macron, a été reçu à la chancellerie allemande avec les honneurs militaires© picture alliance/dpa

Trois grands domaines ont été abordés, a précisé la chancelière. La politique européenne, tout d’abord : il a été question de la directive sur les travailleurs détachés, du système d’asile européen et de la question de la réciprocité dans les relations commerciales. Ce sont trois thèmes importants pour créer et garantir l’emploi en Europe, a souligné Angela Merkel.

Un nouvel élan pour les relations franco-allemandes

Les relations bilatérales, ensuite, dont Angela Merkel et Emmanuel Macron ont souligné l’importance. Pour la chancelière, l’amitié franco-allemande est un »trésor« - un terme vite repris à son compte par le président français.

»Nous défendons naturellement les intérêts de nos pays« , a dit la chancelière. »Mais les intérêts de l’Allemagne sont très étroitement liés à ceux de la France. L’Allemagne ne peut bien se porter à long terme que si l’Europe se porte bien, et l’Europe ne peut aller bien qu’avec une France forte« .

Pour donner un nouvel élan à la coopération entre les deux pays, Angela Merkel et Emmanuel Macron ont annoncé la tenue d’un Conseil des ministres franco-allemand dès le mois de juillet. Le président français a, par ailleurs, affiché son intention de rétablir les classes bilangues à la prochaine rentrée.

Approfondir la zone euro

Des dizaines de gens se sont massés aux abords de la chancellerie fédérale pour saluer le nouveau président français. Un phénomène inédit. Seul Barack Obama suscitait un engouement semblable. © picture alliance/dpa
Des dizaines de gens se sont massés aux abords de la chancellerie fédérale pour saluer le nouveau président français. Un phénomène inédit. Seul Barack Obama suscitait un engouement semblable.© picture alliance/dpa

Enfin, Angela Merkel et Emmanuel Macron veulent se servir de ce nouvel élan bilatéral pour ouvrir des « perspectives à moyen terme » à l’Union européenne. « Nous avons la conviction commune que nous ne pouvons pas nous contenter de nous occuper du Brexit, et que nous devons surtout réfléchir à la question de savoir comment nous pouvons approfondir l’Union actuelle, en particulier la zone euro », a expliqué la chancelière.

Le président français a parlé d’une nécessaire » refondation« de l’Europe.

Angela Merkel a cité pour sa part des avancées concernant le système fiscal, la politique de défense et la réduction de la bureaucratie. Elle a, par ailleurs, estimé que »du point de vue allemand, il est possible de changer les traités si cela fait sens« .

A.L.

Plus d’informations :
Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

Contenus associés

Retour en haut de page