Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le premier train « zéro émission » à hydrogène est franco-allemand

Non polluants et peu bruyants, les trains Corodia iLint inaugurent une nouvelle ère dans le transport ferroviaire à ‘zéro émission’.

Non polluants et peu bruyants, les trains Corodia iLint inaugurent une nouvelle ère dans le transport ferroviaire à ‘zéro émission’., © Alstom/Michael Wittwer

18.09.2018 - Article

Alstom a mis en service hier le premier train à hydrogène sur une ligne ferroviaire du nord de l’Allemagne. Une révolution née d’un travail d’équipe franco-allemand.

C’est une première mondiale : depuis lundi, deux trains à hydrogène construits par Alstom circulent sur une ligne ferroviaire du nord de l’Allemagne. Équipés d’une pile à combustible, ils remplacent des motrices diesel sur une ligne d’une centaine de kilomètres reliant Cuxhaven, Bremerhaven, Bremervörde et Buxtehude, en Basse-Saxe.

Intérieur du Corodia iLint. Ce train à hydrogène novateur construit par le groupe français Alstom à Salzgitter (Basse-Saxe) vient d’être mis en service pour la première fois sur une ligne reliant la périphérie de Hambourg aux côtes de la mer du Nord.
Intérieur du Corodia iLint. Ce train à hydrogène novateur construit par le groupe français Alstom à Salzgitter (Basse-Saxe) vient d’être mis en service pour la première fois sur une ligne reliant la périphérie de Hambourg aux côtes de la mer du Nord.© Alstom/Michael Wittwer

Non polluants et peu bruyants, les trains Corodia iLint peuvent rouler jusqu’à une vitesse de 140 km/h. Ils sont dotés d’une autonomie de 1 000 kilomètres et peuvent circuler toute la journée avant d’être ravitaillés par une station mobile de distribution d’hydrogène. C’est une révolution qui annonce « une nouvelle ère dans le transport ferroviaire à ‘zéro émission’ », se félicite le PDG d’Alstom, Henri Poupart-Lafarge.

« Cette innovation est née d’un travail d’équipe franco-allemand, illustration d’une fructueuse coopération transfrontalière », ajoute-t-il. Les rames ont été construites à Salzgitter, en Basse-Saxe. Le gouvernement allemand a activement soutenu le développement et les essais de cette technologie innovante. Et le land de Basse-Saxe a investi plus de 81 millions d’euros pour soutenir l’achat de 16 rames au total d’ici à 2021.

A.L.

 

L’industrie ferroviaire mondiale tient salon à Berlin
Du 18 au 21 septembre, Berlin accueille la 12e édition d’InnoTrans, l’un des plus grands salons mondiaux de l’industrie ferroviaire. Plus de 3 000 exposants aux deux tiers étrangers, originaires de 61 pays, ont répondu présent, un record. Les Français, les Italiens et les Chinois sont les plus nombreux. Plus de 400 innovations sont dévoilées durant ces quatre jours, dont 130 en avant-première mondiale. Les grands thèmes sont la mobilité électrique, la numérisation et l’interconnexion. Le salon attend plus de 130 000 visiteurs professionnels avant d’ouvrir ses portes au public les 22 et 23 septembre. A.L.

 

Plus d’informations :

Alstom : le train Corodia iLint, premier train à hydrogène en service commercial (en français)

Salon InnoTrans du 18 au 21 septembre à Berlin (en allemand)

Retour en haut de page