Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Paris et Berlin annoncent des « propositions concrètes » pour renforcer la zone euro

23.05.2017 - Communiqué de presse

L’Allemagne et la France vont rapidement présenter des « propositions concrètes » pour renforcer la zone euro.

 Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, et le nouveau ministre français de l’Économie, Bruno Le Maire, ont annoncé lundi, lors de leur premier entretien à Berlin, la création à cette fin d’un groupe de travail franco-allemand. Les premières propositions devraient être dévoilées lors du Conseil des ministres franco-allemand prévu au mois de juillet.

Comme le président Emmanuel Macron et la chancelière Angela Merkel une semaine plus tôt, MM. Schäuble et Le Maire ont souligné le « rôle crucial » que l’Allemagne et la France ont « à jouer dans le renforcement de l’Union européenne ».

Le moteur franco-allemand pour « redonner confiance » dans l’Europe

Le ministre français de l‘Économie, Bruno Le Maire (dr.), a été reçu à Berlin lundi après-midi par le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble (g.) © dpa/pa
Le ministre français de l‘Économie, Bruno Le Maire (dr.), a été reçu à Berlin lundi après-midi par le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble (g.) © dpa/pa© dpa/pa

À leurs yeux, les deux pays doivent « redonner confiance dans l’Union européenne en mettant l’accent sur des projets concrets et ambitieux […] qui sont de nature à démontrer que l’UE peut apporter des réponses aux inquiétudes des citoyens, dans une mondialisation croissante. » Il s’agit également de favoriser la croissance et l’emploi alors que tous les pays de la zone euro n’ont pas encore récupéré de la crise.

« Cela fait des années qu’on parle de progrès dans l’intégration de la zone euro. Et bien nous sommes désormais décidés à faire avancer les choses plus vite, plus loin, de manière très concrète », a souligné M. Le Maire.

Propositions concrètes pour une intégration accrue

Dans une déclaration commune, les deux ministres jugent ainsi nécessaire une « coordination et une intégration accrues des politiques économiques » et « l’achèvement de l’Union bancaire ». Cette dernière « doit être une priorité ».

Ils ajoutent que « les politiques nationales de réforme doivent être renforcées, [que] les niveaux élevés de dettes publiques et privées et les déséquilibres macroéconomiques doivent être réduits et [qu’] une convergence de la fiscalité des entreprises devrait être encouragée ».

Par ailleurs, ils évoquent le développement d’ « initiatives bilatérales qui pourront préfigurer des politiques européennes plus larges à l’avenir ». Ces initiatives « pourront passer par la consultation des entreprises industrielles nationales pour renforcer la coopération industrielle franco-allemande ».

Enfin, les deux ministres se sont déclarés prêts à travailler aussi sur « le front institutionnel ». Le président Emmanuel Macron a notamment proposé la nomination d’un ministre des Finances de la zone euro. M. Schäuble, de son côté, a émis l’idée de créer un Fonds monétaire européen (FME).

A.L.

Plus d’informations :

Ministère fédéral des Finances (en francais)

Contenus associés

Retour en haut de page