Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Visite franco-allemande à Minsk

20.07.2017 - Communiqué de presse

Les 17 et 18 juillet derniers, le directeur de l’Europe de l’Est du ministère fédéral des Affaires étrangères, Andreas Peschke, s’est rendu à Minsk avec son homologue française Florence Mangin, à quelques mois du sommet européen avec les pays du partenariat oriental.

Les 17 et 18 juillet derniers, le directeur de l’Europe de l’Est du ministère fédéral des Affaires étrangères, Andreas Peschke, et son homologue française Florence Mangin ont visité ensemble la capitale bélarussienne. À quelques mois du sommet européen avec les pays du partenariat oriental, ils ont rencontré des représentants du gouvernement de Minsk.

Préparer le sommet de novembre

La délégation franco-allemande a souligné l’importance d’obtenir, lors du sommet européen avec les pays du voisinage oriental en novembre prochain, des résultats concrets pour la population, comme une coopération approfondie dans les domaines de l’économie et de l’éducation ou encore davantage d’échanges de jeunes. Andreas Peschke et Florence Mangin ont salué la volonté bélarussienne de participer activement aux préparatifs en amont de ce sommet. L’Union européenne entend poursuivre son soutien en faveur des réformes démocratiques et économiques dans les six pays du partenariat oriental qui compte, outre le Bélarus, l’Ukraine, le Moldova, la Géorgie, l’Arménie et l’Azerbaïdjan.

Avant les entretiens avec son homologue française, M. Peschke a visité le mémorial de Khatyn au nord de Minsk où est commémorée la destruction du village du même nom par les occupants allemands en 1943. Il a rendu hommage aux victimes de ce crime odieux, en soulignant que l’Allemagne serait à jamais consciente de sa responsabilité historique pour les atrocités commises par les nazis au Bélarus. Un quart de la population bélarussienne a perdu la vie pendant la Seconde Guerre mondiale et sous l’occupation allemande.

Faire progresser l’ouverture sociétale au Bélarus

À Minsk, M. Peschke et Mme Mangin ont rencontré le ministre adjoint bélarussien des Affaires étrangères, Oleg Kravchenko. Ils ont encouragé le gouvernement à prendre davantage de mesures vers une ouverture sociétale et économique du pays, qualifiant de signal positif la session de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE qui s’est tenue du 5 au 9 juillet à Minsk avec la participation notamment de membres du Bundestag allemand. M. Peschke a également salué la création du conseil des entrepreneurs germano-bélarussien à Minsk en juin dernier, qui témoigne selon lui de la volonté des entreprises allemandes de s’impliquer au Bélarus à condition que le cadre juridique et économique soit encore amélioré.

Multiplier les mesures en matière de droits de l’homme et de primauté du droit

La délégation franco-allemande a rencontré des députés du parlement ainsi que des représentants de la société civile du Bélarus, obtenant ainsi des informations de première main sur la situation en matière de droits de l’homme et de primauté du droit dans ce pays. M. Peschke et Mme Mangin ont souligné la position européenne selon laquelle il est nécessaire de multiplier les mesures dans ce domaine, notamment en appliquant les recommandations de l’OSCE sur la réforme du droit électoral, en permettant les manifestations pacifiques et en instaurant un moratoire sur l’exécution de la peine de mort. Le Bélarus est le dernier pays européen qui continue de prononcer et d’exécuter la peine de mort. Cette question et d’autres sujets figurent régulièrement à l’ordre du jour du dialogue sur les droits de l’homme mené par l’Union européenne avec le Bélarus dont la prochaine session se tiendra le 20 juillet à Bruxelles.

Après la libération de plusieurs prisonniers politiques en 2015, l’Union européenne a suspendu en 2016 presque toutes les sanctions à l’encontre du Bélarus et proposé une politique de rapprochement progressif avec ce pays. En mars dernier, la déléguée du gouvernement fédéral aux droits de l’homme, Bärbel Kofler, a effectué une visite à Minsk en compagnie du ministre adjoint aux Affaires étrangères Michael Roth. L’Allemagne et le Bélarus fêtent cette année les 25 ans de la reprise de leurs relations diplomatiques.


Contenus associés