Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Intégration : l’Allemagne et la France veulent apprendre l’une de l’autre

08.11.2017 - Communiqué de presse

Paris et Berlin renforcent leurs échanges et leur coopération sur les questions d’intégration. Le Conseil franco-allemand de l’intégration, qui se tenait pour la première fois à Berlin ce mardi 7 novembre, a adopté un programme de travail concret. Il se réunira au moins une fois par an.

Paris et Berlin renforcent leurs échanges et leur coopération sur les questions d’intégration. Le Conseil franco-allemand de l’intégration, qui se tenait pour la première fois à Berlin ce mardi 7 novembre, a adopté un programme de travail concret. Il se réunira au moins une fois par an.

Plusieurs thèmes doivent être abordés en commun : l’acquisition de la langue du pays d’accueil, l’intégration sur le marché du travail, la prévention de la radicalisation mais aussi la transmission des valeurs démocratiques ou encore l’égalité entre les hommes et les femmes.

Les ministres de l’Intérieur allemand et français, Thomas de Maizière et Gérard Collomb, ont souligné que ces échanges ne porteraient pas seulement sur l’intégration des réfugiés, mais aussi sur celle des personnes issues de l’immigration qui sont présentes depuis plus longtemps sur le territoire allemand ou français.

La transmission des valeurs démocratiques, ainsi que l‘égalité hommes-femmes sera l’une des priorités du Conseil franco-allemand de l’intégration au cours des trois prochaines années © dpa
La transmission des valeurs démocratiques, ainsi que l‘égalité hommes-femmes sera l’une des priorités du Conseil franco-allemand de l’intégration au cours des trois prochaines années © dpa© dpa

L’intégration, un défi pour l’EuropeLe Conseil franco-allemand de l’intégration a été créé en avril. Il réunit des représentants des gouvernements, administrations, associations, fondations et responsables territoriaux.

Aucun sujet ne préoccupe davantage les Européens aujourd’hui que de savoir « quel degré de diversité est possible et nécessaire en Europe », a souligné Michael Roth, ministre adjoint au ministère allemand des Affaires étrangères et secrétaire général pour la coopération franco‑allemande. C’est la raison pour laquelle l’Allemagne et la France doivent travailler à améliorer l’intégration des personnes issues de l’immigration.

Selon M. Roth, c’est aussi une manière de montrer que le modèle d’une société ouverte et libérale fonctionne mieux que la vision d’une société homogène prôné par certains pays de l’Union européenne.

Contenus associés

Retour en haut de page