Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Rétrospective 2018

19.12.2018 - Article
MuCEM et Fort Saint Jean à Marseille
MuCEM et Fort Saint Jean à Marseille© gk

Chers lectrices, chers lecteurs,

L’année 2018 se termine et le moment est venu de faire une petite rétrospective. Pour le Consulat Général, la plupart des évènements faisaient partie de la routine, mais nous avons eu quelques moments particuliers.

Le travail au sein des nouveaux locaux du Consulat est désormais rodé, les petits problèmes qui accompagnent chaque déménagement ont été résolus et le site des « Docks  » à La Joliette ne nous semble plus si nouveau que ça.

Quelques changements ont eu lieu au niveau du personnel cette année, dus au principe de roulement du Ministère des Affaires étrangères, mais les nouvelles et nouveaux collègues ont participé activement au maintien d’un climat de travail très agréable et très convivial.

A l’occasion de l’anniversaire du jumelage entre Hambourg et Marseille, cette année a été marquée par la visite du maire de Hambourg, accompagné d’une délégation dans le sud de la France lors de la fête nationale, suivie fin septembre d’une visite de la ville de Marseille à Hambourg, ainsi que de plusieurs rencontres et évènements comme, par exemple, la venue d’une délégation de la police de Hambourg.

Visite de la délégation de Police de Hambourg
Visite de la délégation de Police de Hambourg© gk

Début septembre, la Chancelière Fédérale s’est rendue à Marseille pour s’entretenir avec le Président de la République Française.

Cette année, le Consulat Général a célébré deux fois  la fête nationale du 3 octobre, qui est tombée en même temps que la fin d’une série de manifestations culturelles dans la région d’Occitanie qui ont duré 2 semaines:  le 2 octobre avec la Consule Honoraire d’Avignon et le 4 octobre en présence du Ministre plénipotentiaire de l’Ambassade de Paris en personne, dans l’enceinte du parc Bagatelle, sur invitation du maire de secteur du 6ème et 8ème arrondissement de Marseille, comme les années précédentes.

Le centenaire de la fin de la 1ère guerre mondiale ainsi que la journée du souvenir exactement une semaine après ont porté notre regard vers le passé, mais en nous faisant prendre conscience, lors des deux cérémonies solennelles, de notre devoir d’engagement à continuer de bâtir l’Europe ensemble de manière constructive, une mission qui joue un rôle central dans la relation étroite entre la France et l’Allemagne. Ce lien fort se reflète entre autre dans le rôle important que représentent  les forces militaires allemandes dans le sud de la France – l’Etat-Major de liaison à Salon-de-Provence, à Toulon et à Draguignan ainsi que l’école Franco-Allemande des aviateurs de l'armée à Le Luc, tous sont des partenaires avec lesquels le Consulat Général travaille en étroite collaboration.

Et ce fut pour moi aussi un grand honneur et une grande joie de remettre ici à Marseille la Croix de Commandeur de l’Ordre de Mérite au général Coffin en présence de représentants de haut rang du ministère de la défense.

La remise le 29 Novembre de la Croix de Chevalier de l'Ordre du Mérite à Madame Dinges-Amiel, conseillère municipale à Nice,  pour son engagement remarquable pour l’amitié franco-allemande, fait également partie des  événements marquants de cette année.

Cette année, et pour la seconde fois, avec le soutien de consulats d’autres États membres de l'Union Européenne, nous avons également pu mettre en œuvre un projet dans le cadre de la semaine de la diplomatie climatique : à notre initiative, des élèves du lycée Marseilleveyre ont participé à une excursion dans les calanques pendant laquelle ils ont été sensibilisés aux spécificités des écosystèmes par des experts de l’Office National des Forêts et des représentants du Parc National des Calanques ainsi qu’à la prévention des incendies par les Marins-Pompiers de Marseille. L’utilisation les lances à incendies des véhicules de pompiers a été une expérience inoubliable pour certains enfants. Et comme lors des années précédentes, la société Haribo a contribué à laisser un bon souvenir de cette journée…

Depuis quelques temps le Consulat Général essaye de mettre à profit le fait que Marseille soit très orientée vers le Sud en tant que principal port méditerranéen en France  («  Initiative Méditerranée  »). Cette orientation vers le Sud s’est manifestée par l’organisation par la Région Sud, comme elle s’appelle dorénavant, de la seconde édition du Forum Méditerranée qui réunissait des personnalités de haut rang à la Villa Méditerranée. Dans ce contexte, le Consulat Général a réussi à mettre en place un projet pilote, en étroite collaboration avec des collègues des pays du Maghreb ainsi que l’administration française et l’ONG Eurocircle. Ce projet est destiné dans un premier temps à offrir l’opportunité à 16 jeunes motivés issus de la région et se trouvant sans travail ou sans formation d’effectuer un stage professionnel de plusieurs mois dans des entreprises en Allemagne. Ce stage a pour but d’augmenter de façon significative leurs possibilités d’obtenir ensuite un emploi ou une formation et donner ainsi une chance aux générations nées en France mais ayant des difficultés d’identification avec la France et l’Europe. 

Un autre projet du Consulat Général a été l’organisation le 4 décembre d’un débat sur les questions de politique de sécurité dans le pourtour méditerranéen avec les élèves de la section allemande du lycée international de Valbonne, débat auquel ont assisté de hauts responsables de l’armée, de la police française et allemande, ainsi que des scientifiques du CIFE  de Nice (Centre International de la Formation Européenne).

Nous avons été très affectés par les évènements qui ont frappé plus particulièrement le Sud de la France, même si aucun ressortissant allemand n’a été directement concerné : la prise d’otage tragique dans la région de Carcassonne, les inondations qui ont touché la région à plusieurs reprises, l’effondrement des immeubles rue d’Aubagne à Marseille ou d’autres évènements. Nous ne pouvons pas ignorer ces faits et les considérer comme étant franco- français, l’extrémisme religieux ou encore les catastrophes naturelles ne sont plus des questions proprement «  nationales  » de nos jours. Nous pouvons assurer à nos partenaires et amis français notre soutien absolu et notre solidarité.

Même si l’attentat sur le marché de Noël à Strasbourg nous a profondément bouleversés, je vous souhaite à toutes et à tous de bonnes fêtes de fin d’année ainsi qu’une heureuse et, je l’espère, paisible année 2019 !


Monsieur le Consul Général

Retour en haut de page