Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Une impulsion franco-allemande pour une Europe forte et souveraine

Heiko Maas avec son homologue français, M. Jean-Yves Le Drian

Heiko Maas avec son homologue français, M. Jean-Yves Le Drian, © Felix Zahn/photothek.net

21.06.2019 - Article

Conseil de sécurité européen, stratégie pour l’Afrique commune, coopération européenne en matière de technologies clés : l’Allemagne et la France font avancer le programme pour une Union européenne (UE) forte.

En mettant en œuvre le traité d’Aix-la-Chapelle, l’Allemagne et la France veulent renforcer la capacité d’agir de l’UE avec une série de mesures.

Le ministre fédéral des Affaires étrangères, M. Heiko Maas, a déclaré :

Seule une Europe forte, souveraine et autonome peut affirmer ses valeurs et les intérêts de ses citoyens. Le monde qui nous entoure n’attend pas l’Europe ; si nous ne voulons pas que d’autres prennent des décisions sans nous consulter, l’Europe doit elle-même fournir des réponses. Dans ce contexte, l’Allemagne et la France ont une responsabilité particulière.

L’amitié franco-allemande doit donner quatre impulsions pour l’UE :

1) Renforcement de la diplomatie européenne

La mise sur pied d’un Conseil de sécurité européen et des mécanismes de prise de décision plus efficaces dans la politique étrangère commune doivent renforcer la capacité d'agir de l’UE. À l’échelle régionale, le couple franco-allemand s’engage pour une nouvelle Ostpolitik européenne, un agenda européen pour la Chine ainsi qu’une stratégie pour l’Afrique commune.

2) Un rôle fort de l’Europe pour un ordre international fondé sur des règles

L’Allemagne et la France mettent encore plus le multilatéralisme au cœur de leur politique. À l’échelle européenne, elles veulent se mobiliser collectivement avec d’autres États pour la protection du climat et renforcer la politique commerciale de l’UE grâce à de nouveaux accords et au sein de l’OMC.

3) Une politique de sécurité et de défense forte

Berlin et Paris proposent de mutualiser les capacités de défense des États membres et de renforcer la gestion militaire et civile des crises. Par ailleurs, les deux gouvernements s’engagent pour un Fonds européen de la défense dans le prochain cadre financier de l’UE.

4) Une politique industrielle et technologique forte

Comment l’Allemagne et la France peuvent-elles faire le poids face à des géants tels que la Chine et les États-Unis ? Les États voisins européens s’engagent pour une coopération européenne ambitieuse en matière de technologies clés telles que les télécommunications et l’intelligence artificielle. Ils veulent développer une stratégie industrielle européenne commune, selon la devise suivante : la réponse à «  l’Amérique d’abord  » et à «  la Chine d’abord  » ne peut être qu’une «  Europe unie  ».

Retour en haut de page