Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Triangle de Weimar

Article

L’Allemagne, la Pologne et la France coopèrent étroitement dans le cadre du Triangle de Weimar.

Depuis 25 ans, l’Allemagne, la Pologne et la France coopèrent étroitement dans le cadre du Triangle de Weimar. Les ministres des Affaires étrangères et les ministres chargés des Affaires européennes des trois pays se rencontrent régulièrement dans ce format pour discuter des dossiers politiques actuels et donner ensemble des impulsions concrètes à la politique étrangère et européenne.

Le Triangle de Weimar montre comment des pays qui ont une histoire différente peuvent organiser de concert l’avenir, mener une réflexion qui dépasse les frontières et se mobiliser pour l’Europe et la paix en Europe. Ce qui fait la force du Triangle de Weimar, c’est le large éventail qu’il couvre au niveau des conceptions, des traditions et des stratégies politiques. Ce forum peut donc apporter une précieuse contribution à la réussite des processus décisionnels dans l’Europe des 28.

Rencontre des ministres des Affaires étrangères

La dernière rencontre des ministres des Affaires étrangères en format Weimar s’est tenue le 28 août 2016. À l’occasion du 25e anniversaire du Triangle de Weimar, le ministre fédéral des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a en effet reçu ses homologues français et polonais, Jean‑Marc Ayrault et Witold Waszczykowski, au château d’Ettersburg, près de Weimar, pour s’entretenir en priorité de l’avenir de l’Union européenne, de la coopération pour une plus grande sécurité et d’une solution pacifique aux conflits dans le voisinage européen.

Pour en savoir plus sur la rencontre des ministres des Affaires étrangères, cliquez ici (en allemand)

Dialogue des ministres chargés des Affaires européennes

Les ministres chargés des Affaires européennes se sont réunis pour la dernière fois en format Weimar à Varsovie le 13 juin 2016. Les grands thèmes de cette réunion ont été la crise des réfugiés en Europe et le référendum britannique alors imminent sur le maintien du RoyaumeUni dans l’UE.

Pour en savoir plus sur la rencontre de Varsovie, cliquez ici (en allemand)

Par ailleurs, les chefs d’État et de gouvernement se réunissent eux aussi à intervalles irréguliers en format trilatéral (dernière rencontre à Varsovie en 2011).

Coopération des parlements et des ministères

La coopération interparlementaire joue également un rôle croissant dans le cadre du Triangle de Weimar. Outre les diverses commissions, les présidents des parlements et les bureaux parlementaires se rencontrent régulièrement pour des réunions trilatérales.

De plus, des rencontres entre ministres du Triangle de Weimar sont organisées au niveau de nombreux ministères compétents. Le ministre fédéral de l’Agriculture, Christian Schmidt, a ainsi rencontré à Bonn, le 1er septembre 2014, ses homologues polonais et français, Marek Sawicki et Stéphane Le Foll, pour parler notamment des incidences et conséquences actuelles de l’embargo russe sur les importations de produits agroalimentaires.

Les échanges trilatéraux ont également pris de plus en plus d’importance dans le domaine de la société civile, que ce soit sous la forme de jumelages de villes, de rencontres de jeunes ou de manifestations culturelles. Les sociétés civiles d’Allemagne, de Pologne et de France symbolisent ensemble une intégration encore plus grande de notre continent.


  • C’est lors d’une rencontre du ministre allemand des Affaires étrangères, HansDietrich Genscher, avec ses homologues français, Roland Dumas, et polonais, Krzysztof Skubiszewski, à Weimar en 1991 qu’avait été créé le « Triangle de Weimar ». Ce dernier a pour objectif d’identifier les intérêts fondamentaux communs des trois pays quant à l’avenir de l’Europe et d’améliorer la coopération régionale transfrontalière.

Lire aussi

Déclaration commune des ministres des Affaires étrangères d’Allemagne, de France et de Pologne à Weimar, le 29 août 1991



Contenus associés

Retour en haut de page