Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

S’attaquer ensemble aux crises actuelles : le groupe E3 se réunit à Paris

Heiko Maas lors de la réunion du groupe E3 à Paris

Heiko Maas lors de la réunion du groupe E3 à Paris, © Thomas Trutschel/ photothek.de

12.11.2019 - Article

L’Allemagne, la France et le Royaume-Uni coopèrent étroitement sur la Syrie, la lutte contre l’organisation «  État islamique  » (EI) et l’Iran. Le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, rencontre ses homologues à Paris pour échanger sur les défis actuels et les possibilités d’action.

Syrie : situation au nord-est et processus politique

L’Allemagne a cinq attentes principales à l’égard de la Turquie concernant l’offensive militaire turque dans le nord-est de la Syrie :

  • le respect du cessez-le-feu
  • la garantie que les organisations humanitaires puissent accéder aux zones contrôlées par la Turquie
  • le respect des critères du haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) lors du rapatriement des réfugiés syriens
  • la poursuite de la lutte commune contre l’organisation terroriste EI
  • le soutien au processus politique pour la Syrie

Le chef de la diplomatie allemande souhaite s’entretenir avec ses partenaires britanniques et français des possibilités de garantir ces points dans un échange avec la Turquie.

Le groupe E3 veut par ailleurs se concerter à Paris sur la manière de renforcer la préparation d’un processus politique dans le cadre de l’ONU. L’Allemagne soutient les efforts de médiation des Nations Unies auprès du Comité constitutionnel syrien à Genève ainsi que les efforts visant à prendre des mesures pour engager un processus politique conformément à la résolution 2254 du Conseil de sécurité de l’ONU.

Lutte contre l’EI : consolider les progrès réalisés et permettre la stabilisation

Le retrait partiel des États-Unis et l’offensive militaire turque posent des défis considérables à la lutte internationale contre l’EI. Même si l’organisation terroriste a perdu tout son territoire et qu’elle a été affaiblie par la mort de son chef Abou Bakr Al-Baghdadi, elle reste une menace pour la région et l’Europe. La priorité n’est pas uniquement l’engagement militaire, mais aussi la stabilisation des régions libérées de l’EI en Iraq et dans le nord-est de la Syrie. C’est la raison pour laquelle le groupe E3 veut s’entretenir à Paris de la manière dont la lutte contre l’EI peut et doit être poursuivie après les événements des dernières semaines.

Iran : retour au respect de l’accord par Téhéran

Le gouvernement à Téhéran a pris d’importantes mesures pour ne plus respecter les obligations iraniennes découlant de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien (JCPoA). Ayant repris l’enrichissement d’uranium dans l’installation souterraine de Fordo, l’Iran porte atteinte à l’accord JCPoA et, du point de vue de l’Allemagne, le compromet dans sa totalité. Outre la Russie, la Chine et l’Iran, le groupe E3 a signé l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien. Ces derniers mois, il a œuvré davantage au maintien de l’accord JCPoA. À Paris, les ministres des Affaires étrangères veulent discuter des possibilités d’amener l’Iran à coopérer et à retourner au respect total de l’accord.


Iran - Communiqué conjoint des ministres des affaires étrangères de la France, de l’Allemagne, du Royaume-Uni et de la haute représentante de l’Union européenne (11 novembre 2019)

https://www.auswaertiges-amt.de/fr/newsroom-/-/2265796

Retour en haut de page