Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Lancement du Prix Henrik Enderlein pour une recherche d’excellence en sciences sociales

17.03.2022 - Article

Le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères et le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères annoncent le lancement du prix Henrik Enderlein. Le prix doit récompenser des chercheurs européens pour leurs travaux et leur contribution au débat public. 

Les ministres adjoints chargés des Affaires européennes, Anna Lührmann et Clément Beaune, présentent ensemble le nouveau Prix Henrik Enderlein
Les ministres adjoints chargés des Affaires européennes, Anna Lührmann et Clément Beaune, présentent ensemble le nouveau Prix Henrik Enderlein© twitter.com @CBeaune / @Annaluehrmann

Le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères et le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères ont le plaisir d’annoncer, en coopération avec la Hertie School, Sciences Po Paris et les partenaires médiatiques « Handelsblatt » et « Les Échos », le lancement du prix Henrik Enderlein, créé en hommage à un universitaire exceptionnel, une personnalité européenne passionnée et notamment l’ancien président de la Hertie School : le professeur Henrik Enderlein. Le prix doit récompenser des chercheurs européens pour leurs travaux et leur contribution au débat public. 

Les chercheurs européens ou qui travaillent en Europe sont invités à soumettre leurs travaux de recherche en sciences sociales d’ici le 20 avril 2022.

Doté de 10 000 euros, le prix Henrik Enderlein vise à récompenser des jeunes chercheurs en sciences sociales de moins de 40 ans dont l’excellence des travaux est reconnue par la communauté scientifique et dont les recherches contribuent concrètement à l’avenir de l’Europe. Le prix sera décerné au printemps 2022 à Paris. 

Un prix européen pour l’héritage d’Henrik Enderlein

Henrik Enderlein a contribué à façonner l’avenir de l’Europe. Dans le contexte international actuel, le débat public sur l’Europe et son avenir, la défense de la démocratie et la paix sont de la plus haute importance. À travers ce prix, de jeunes chercheurs européens contribueront à ce débat et honoreront la mémoire d’Henrik Enderlein,

a déclaré Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des affaires européennes.

La recherche et le débat universitaire sont essentiels pour enrichir le débat politique en Europe et faire avancer la recherche d’une voie européenne pour l’avenir. Je suis heureuse d’annoncer le lancement du prix Henrik Enderlein pour l’excellence de la recherche en sciences sociales. Il valorise le rôle essentiel de la recherche en sciences sociales et rend hommage à un acteur de premier plan des relations franco-allemandes et à un grand Européen,

a dit Anna Lührmann, ministre adjointe chargée des affaires européennes.

L’importance d’une Europe unie et pacifique est plus essentielle que jamais. Le prix Henrik Enderlein relie l’héritage d’Henrik Enderlein, un Européen passionné, à la recherche européenne d’avant-garde et tournée vers l’avenir. Le prix récompense des chercheurs exceptionnels dont les travaux suscitent d’importants débats universitaires tout en apportant une contribution concrète,

a déclaré Cornelia Woll, présidente de la Hertie School.

Je suis privilégié d’avoir été nommé président du comité de sélection du prix Enderlein. Henrik était à la fois un penseur politique novateur et un universitaire dévoué. Il était passionné et minutieux, novateur et méticuleux. Il visait le plus haut. Décerner le prix Enderlein à un jeune chercheur en sciences sociales est la meilleure façon d’honorer sa mémoire,

a déclaré Jean Pisani-Ferry, président du jury.

Jean Pisani-Ferry dirige le jury international

Un jury composé de dix personnalités de grande notoriété et présidé par Jean Pisani-Ferry, économiste et professeur à l’Institut universitaire européen et à Sciences Po Paris, décidera du lauréat ou de la lauréate. Parmi les autres membres du jury, on compte notamment Adam Tooze, historien de l’économie à l’Université Columbia (New York), Dorit Geva, professeure de sociologie à l’Université d’Europe centrale, Cornelia Woll, présidente de la Hertie School (Berlin), Mark Hallerberg, professeur d’économie politique à la Hertie School (Berlin), Guillaume Plantin, professeur d’économie à Sciences Po (Paris), Teresa Stiens du quotidien allemand Handelsblatt et Karl de Meyer du quotidien Les Échos.

Vous trouverez de plus amples informations sur la manière de soumettre vos travaux ainsi que les conditions de participation au lien suivant :

Henrik Enderlein Prize | Hertie School

Retour en haut de page